Tourné en 1997, Cure est le long métrage qui devait révéler le réalisateur nippon Kiyoshi Kurosawa ( Charisma, Kaïro, Shokuzai), grand formaliste de l'indicible spécialisé dans les thrillers horrifiques et les histoires de fantômes, à l'international. Centré autour d'un singulier personnage de serial killer am...

Tourné en 1997, Cure est le long métrage qui devait révéler le réalisateur nippon Kiyoshi Kurosawa ( Charisma, Kaïro, Shokuzai), grand formaliste de l'indicible spécialisé dans les thrillers horrifiques et les histoires de fantômes, à l'international. Centré autour d'un singulier personnage de serial killer amnésique aux inquiétants pouvoirs hypnotiques, le film accompagne un officier de police hanté par son étrangeté trouble dans une enquête hors du commun. Kurosawa y investit le cinéma de genre de manière très dédramatisée, adoptant un tempo presque indolent renforcé par la quasi absence d'habillage musical. Chez lui, l'horreur survient souvent le plus banalement du monde au coeur du quotidien, pour mieux venir tourmenter des êtres déjà profondément fissurés. Disponible pour la première fois en Blu-ray, le film, sombre et fascinant même si un peu vieilli, bénéficie d'un master restauré haute définition et s'accompagne d'une paire de suppléments assez passionnants. Le premier consiste en une analyse fouillée de Cure, essentiellement envisagé dans une dimension spectrale qui renverrait aux pulsions les plus refoulées de la société japonaise contemporaine. Quant au second, il propose des extraits d'une généreuse interview de Kiyoshi Kurosawa, lequel livre sa propre définition du concept de peur, mélange d'angoisses intérieures et de menaces extérieures, et évoque l'obsession nippone pour l'idée même de fin du monde.