La réalisatrice suisse Floriane Devigne aborde le sujet de l'intersexualité d'une manière intime et généreuse, sensible et sans excès de pudeur. Grâce à une habile superposition animée, le corps de M, 27 ans, est recouvert d'une pellicule blanche, comme pour gommer toute attribution de genre et faciliter la projection du spectateur et son écoute attentive d'une histoire touchante et ordinaire, couplée à d'autres qui le sont tout autant. " Je rêve parfois que je n'ai plus ni hanches ni fesses ni jambes. Ma folie ne va pas jusque-là. Il n'y a que le m...