Étienne de La Boétie aurait peut-être adoré la série d'anthologie signée Charlie Brooker, tant elle semble illustrer son Discours sur ...

Étienne de La Boétie aurait peut-être adoré la série d'anthologie signée Charlie Brooker, tant elle semble illustrer son Discours sur la servitude volontaire écrit en 1576. C'est guidés par les meilleures intentions que les protagonistes de chaque épisode entrent dans les tourments de l'aliénation technologique. Les horizons horrifiques et les situations cauchemardesques dans lesquelles ils sont plongés éveillent les questions les plus pertinentes sur nos usages du high-tech. Capable de donner à chaque épisode un genre différent, la série a connu une 4e saison en demi-teinte: moins noire, et plus glauque, du fait de sa proximité et de sa redondance avec le réel.