"Hunter"

Anna Calvi raconte souvent que, jusqu'à ses 25 ans, elle n'osait pas chanter, pas plus dans sa douche que devant un public. Depuis, l'Anglaise a évidemment gué...

Anna Calvi raconte souvent que, jusqu'à ses 25 ans, elle n'osait pas chanter, pas plus dans sa douche que devant un public. Depuis, l'Anglaise a évidemment guéri sa phobie, notamment dans deux premiers albums rock racés. Jamais elle n'avait pourtant laissé sa voix prendre de tels contours habités. Vorace, défiante, Anna Calvi investit chaque seconde de Hunter, hurlant ici, croonant là-bas, toujours avec une classe folle. Il s'agit toutefois moins d'affirmer que de troubler et flouter, dans un disque où la question du genre est centrale. Du single Don't Beat the Girl out of My Boy à l'ouverture d' As a Man, l'Anglaise se plaît à serpenter et papillonner comme sur le jubilatoire Chain -" I'll be the boy, you'll be the girl / I'll be the girl you'll be the boy".