Documentaire d'Alexandre O. Philippe.
...

Documentaire d'Alexandre O. Philippe. 7 "Aujourd'hui, c'est déjà bien d'avoir une journée pour tuer quelqu'un", glisse une petite voix dans le documentaire 78/52: les derniers secrets de Psychose. En décembre 1959, Alfred Hitchcock a consacré une semaine, sept jours (le tiers du temps de travail de Janet Leigh sur le film) à sa mythique et traumatique scène de la douche: 78 plans et 52 coupes pour environ 45 secondes de stupéfaction et d'effroi. Psychose, ou la revanche d'Hitchcock sur Hollywood. Un Hitchcock qui voulait faire crier dans les salles obscures comme on hurle dans les montagnes russes. Elijah Wood, le scénariste de Saw ou encore Eli Roth qui a écrit et réalisé Hostel... Une flopée d'intervenants se succèdent ici pour décortiquer ce moment mythique du cinéma. Replacer le film dans son contexte politique et social, dans la carrière d'Hitchcock et l'histoire du septième art. Puis aussi dévoiler quelques anecdotes. La doublure de Janet Leigh dont le cache sexe se décollait révèle qu'Alfred n'a pas voulu la voir l'ôter. Tandis que d'autres évoquent les coups dans les melons du Brésil et la viande (que le bruiteur a ramenée chez lui et mangée) pour évoquer le bruit du couteau pénétrant la chair humaine. Passionnant et saignant. J.B.