Réaliser le remake d'un film (ou d'une scène) culte en moins de 60 secondes? C'est le genre de pari qui relève de la gageure, et qui n'en apparaît que plus excitant. C'est aussi le principe du concours "Done in 60 Seconds", organisé depuis quelques années par le magazine britannique Empire et Jameson, et dont les précédentes éditions avaient couronné des versions revues et corrigées de Jerry Maguire, ...

Réaliser le remake d'un film (ou d'une scène) culte en moins de 60 secondes? C'est le genre de pari qui relève de la gageure, et qui n'en apparaît que plus excitant. C'est aussi le principe du concours "Done in 60 Seconds", organisé depuis quelques années par le magazine britannique Empire et Jameson, et dont les précédentes éditions avaient couronné des versions revues et corrigées de Jerry Maguire, Top Gun et 127 Hours. Les années passant (ou plutôt les secondes s'égrenant), la compétition a gagné en ampleur: quelque 540 réalisateurs amateurs en provenance de 19 pays, en ce compris la Belgique, une première, participaient ainsi à l'édition 2012 du "Diss". Pour un résultat forcément inégal, allant d'une version animée de Edward Scissorhands à une autre, délirante, de Free Willy, sans même parler d'un Forrest Gump en lego -soit quelques-uns des 29 films sélectionnés pour la finale londonienne de l'événement. Parmi ceux-là encore, deux candidats belges, Marie Hologne pour un Titanic en abrégé conceptuel, et Alexis Berthelot, avec une vision inspirée de La jetée de Chris Marker. Deux réussites en noir et blanc affirmant une personnalité en 60 secondes chrono, à quoi le jury aura à l'évidence préféré une veine plus parodique, celle à l'£uvre notamment dans un Black Swan venu du Kazakhstan, récompensé in fine dans le cadre des Jameson Empire Awards (tous les films finalistes du concours sont visibles sur YouTube). S'agissant de ces derniers, ils se distinguent notamment par l'attention qui y est portée au cinéma de genre, mais aussi par un esprit joyeusement décalé -le prix du meilleur film d'horreur ( Kill List) y est décerné au son de Sympathy for the Devil; celui du meilleur film anglais, sur London Calling, Tinker, Tailor, Soldier, Spy glanant là l'un des prix qui en ont fait le grand vainqueur de la soirée aux côtés de Harry Potter. Sans oublier Tim Burton, légende de l'année (sic), et accueilli par un Danny DeVito dont le numéro de Penguin revisité, done in 60 seconds et quelques, valait à lui seul le déplacement... l WWW.EMPIREONLINE.COM/AWARDS2012 JEAN-FRANÇOIS PLUIJGERS