Finaliste du National Book Award 2001 face à un lauréat de fait très solide (Jonathan Franzen pour Les Corrections), Dan Chaon (1964, Sidney, Nebraska) ne cesse depuis de s'attirer les faveurs de la critique outre-Atlantique, tout particulièrement l'an dernier avec Une douce lueur de malveillance, listé parmi les meilleurs romans de l'année par le New York Times et le Washington Post. De passage à Paris en juin dernier, alors que son roman est en passe d'être adapté en série par HBO et George Mastras, l'un des scénaristes de Breaking Bad, il découvrait en début d'entretien, curieux comme un gamin, l'exemplaire enfin traduit en français de son thriller tordu et efficace, consacré aux angoisses d'un paisible psy du Michigan confronté, du jour au lendemain, au retour sur le devant de la scène d'un passé familial ultraviolent...
...