Une douce lueur de malveillance: la théorie du Chaon

24/09/18 à 11:43 - Mise à jour à 11:43
Du Le Vif/L'Express du 13/09/18

De retour après les succès de Parmi les disparus ou Le livre de Jonas, l'Américain Dan Chaon propose avec Une douce lueur de malveillance un thriller sur les sombres caprices de la mémoire.

Finaliste du National Book Award 2001 face à un lauréat de fait très solide (Jonathan Franzen pour Les Corrections), Dan Chaon (1964, Sidney, Nebraska) ne cesse depuis de s'attirer les faveurs de la critique outre-Atlantique, tout particulièrement l'an dernier avec Une douce lueur de malveillance, listé parmi les meilleurs romans de l'année par le New York Times et le Washington Post. De passage à Paris en juin dernier, alors que son roman est en passe d'être adapté en série par HBO et George Mastras, l'un des scénaristes de Breaking Bad, il découvrait en début d'entretien, curieux comme un gamin, l'exemplaire enfin traduit en français de son thriller tordu et efficace, consacré aux angoisses d'un paisible psy du Michigan confronté, du jour au lendemain, au retour sur le devant de la scène d'un passé familial ultraviolent...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires