Par Kenan Görgün, écrivain
...

"Salut Salam Marhaba Shalom, YouTubeurs et Beuses, Facebookeurs et Keuzes, Twitteurs et Teuzes! Ici DJ-Had, le DJ du Djihad, en ce onzième jour de confinement, fidèle à sa webcam et à ses obsessions, en orbite imprenable autour de l'apocalypse des Terriens!" Buste nu, DJ-Had s'installe dans une bassine d'eau; dans sa main, un pain de savon aussi reconnaissable que le savon de Marseille dont il fut l'inspirateur. "En ces temps de pente savonneuse, j'aimerais vous parler du plus ancien et naturel des savons, un pain cubique, marron à l'extérieur, vert à l'intérieur, en vente partout, droguistes, herboristeries, Di et Yves Rocher. Ce savon, c'est à peu près tout ce qu'il reste de la ville d'Alep. Plus de monuments, quartiers historiques, facs, restos, bars, cinés et terrasses où les jeunes se rencardaient comme à Paris, Bruxelles, Londres. Comme un savon, Alep a fondu, voyez-vous, sous la chaleur des bombes."DJ-Had mouille le plus vieux savon du monde et entame sa "toilette": il dessine des cercles entre pectoraux et épaules. Aucune sensualité: DJ-Had ressemble à un détenu qui a enfin la possibilité de se nettoyer; c'est précipité et maladroit; sur son torse se forme une belle pellicule de mousse. "Les ingrédients de base du savon d'Alep sont l'huile d'olive et le laurier, plante qui symbolise la victoire. De là viennent lauréat et baccalauréat. Les chefs de guerre apparaissent avec des lauriers (César). Ce qu'on sait moins, c'est que le laurier symbolise aussi la paix; l'impact médiatique est moindre. Contrairement aux victoires militaires, le savon d'Alep intègre zéro produit de synthèse, solvant ou colorant en dehors de la teinte des huiles -100% halal, notre savon est traditionnellement fabriqué à Alep. Mais la guerre a délocalisé les usines en même temps que la population. On dit que les Syriens fuyant la guerre ont siphonné les stocks pour les écouler en Occident; ou au pire, se consoler de mourir en Méditerranée après s'être lavés de la tête aux pieds." DJ-Had lève les bras et entreprend ses aisselles -rasées de frais. "À présent, je voudrais exposer un raisonnement biscornu, certes. Mais en ces temps de confinement savonneux, on peut bien s'autoriser un jeu de l'esprit. Mon hypothèse remonte à un savon qui n'a pas existé, du moins, pas officiellement: le savon d'Auschwitz. On a de fortes présomptions que, dans les camps, les nazis utilisaient les Juifs pour fabriquer du savon, précédent qui a inspiré l'activité économique de Tyler Durden dans Fight Club puisqu'il y récolte la graisse liposucée des cliniques esthétiques pour en faire du savon et poser avec sur l'affiche du film. Vu comme les choses évoluent en Syrie, je suggère qu'on étudie la composition des savons d'Alep en libre circulation." DJ-Had se fait mousser; sous cette étoffe vaporeuse, il semble prêt à une danse du ventre. "On est à combien de victimes? 400.000? D'un corps adulte, on peut tirer 17 pains de savon; 8 d'un corps d'enfant; 3 d'un bébé. Il se peut donc que, depuis ces unités de production délocalisées, 5 millions de savons aient inondé le marché. La prochaine fois que vous achèterez un savon d'Alep en songeant que rien ne vaut un bon vieux savon naturel pour niquer le virus, ayez une pensée pour tous ces Syriens qui auront rampé dans la boue et le sang de leurs gosses afin que nous puissions, ici, rester propres sur nous. Et c'est à peu près tout ce que j'avais à dire sur le plus vieux savon du monde." Il se redresse, quitte le champ; la caméra continue à filmer. "Merde!" On entend sa voix, puis DJ-Had revient s'asseoir en tailleur. "Ils ont coupé l'eau dans tout le quartier! Je vais devoir me trimballer avec mon tricot de mousse. Je voulais faire mes ablutions pour la prière. (Il hausse un sourcil.) J'y pense: on dit qu'en Islam l'hygiène vaut pour moitié de la pratique de sa foi. Je me suis lavé la moitié du corps. Vous pensez que ça tient pour moitié d'ablutions? Et si je faisais une moitié de prière, vous croyez que Dieu me passerait un savon?"