Car quand on a perdu sa partenaire de lumière, on ne peut plus "que se taire et se retirer". Elle quittera donc le petit cirque itinérant que créa son grand-père, dont le clou du spectacle était justement leur "numéro de jumelles". Exilée sur une presqu'île saline à la fois sauvage et étincelante de lumière, Lucia fait la rencontre d'émigrés magnifiques, dont Eugénie et sa fille Astrée, qui l'aideront à remonter sur le fil de sa vie, ce fil tendu par son ami de la voilerie, dispensateur d'un vin capiteux. Habituée à être vue d'en bas, confrontée aux regards envieux d'une foule qui craint et espère la chute, Lucia erre dans un monde féérique. Sa mémoire suit les oscillations du fil, se brise pour se rapprocher des étoiles. Un roman perché, magique et atypique, qui murmure à mi-mots un amour perdu et la fascination du vide. L'écriture de Daniel Morvan colle véritablement au sujet de son récit, parfois tendue, souvent brisée, elle révèle merveilleusement le mal de celle qui reste.

  • DE DANIEL MORVAN, ÉDITIONS ZULMA, 129 PAGES.