Après un carton dans les salles américaines et européennes engrangeant une somme de 366 millions de dollars au box-office mondial, Once upon a time... in Hollywood, le dernier film en date du réalisateur et scénariste américain Quentin Tarantino, ne sortira finalement pas dans les salles obscures chinoises. La faute à une scène sur la star américaine Bruce Lee. Dans cette scène, on peut y apercevoir, le "petit dragon" interprété par Mike Moh faire face au personnage de Brad Pitt. Le souci, c'est que dans cette scène, Tarantino donne une image dégradante de l'acteur. D'après la fille de la star de La Fureur du dragon, "il est montré comme un trou-du-c** arrogant qui brasse de l'air, et pas comme quelqu'un qui a dû lutter trois fois plus que les autres pour accomplir ce qui était naturellement donné à d'autres". Ce à quoi le réalisateur a répondu lors d'une conférence à Moscou que "Bruce Lee était en quelque sorte un type arrogant (...) la façon dont il parlait, je ne l'ai pas inventée, je l'ai entendu dire des choses de ce style-là. Les gens disent qu'il n'a jamais dit qu'il pouvait battre Mohammed Ali mais en fait si, non seulement il l'a dit mais sa femme Linda Lee le confirme dans la première biographie que j'ai lue de lui. Elle a littéralement dit ça.

Mike Moh à l'avant-première de "Once upon a time in... Hollywood" à Los Angeles. © iStock

Censé débarquer le 25 octobre sur grand écran en Chine (le pays d'origine de Bruce Lee), le film s'est vu tout simplement voir sa date de sortie annulée. Sa fille Shannon Lee aurait pris contact avec la China's National Film Administration afin qu'on demande à ce que l'image de son père soit modifiée dans le film. Le China baker Bona Film Group a dans un premier temps annoncé travailler avec Tarantino sur le montage du film afin de le rendre légitime pour la Chine mais il a été dit ensuite que le cinéaste américain aurait décidé de ne pas toucher au montage de son film, ce qui scelle donc probablement l'avenir du film en Chine.

Tarantino, un habitué des polémiques

Ce n'est pas la première fois qu'un film de Tarantino est sujet à polémique dans l'empire du Milieu. En 2013, lors de la sortie de Django Unchained, le film avait dû être raccourci de 3 minutes à cause de scènes trop violentes pour le public chinois. Ce dernier, avec 425 millions de dollars récoltés, est le plus grand succès mondial de Quentin Tarantino. On pouvait donc compter sur les spectateurs chinois pour changer la donne et faire passer devant le film mettant en scène Leonardo DiCaprio, Brad Pitt et Margot Robbie et d'en faire le plus gros succès de la carrière du natif du Tennessee mais cela semble évidemment compromis. Le western avec Jamie Foxx restera probablement le plus gros hit de la carrière de Quentin Tarantino quand on sait que le réalisateur a annoncé que OUATIH était son avant-dernier film.

Audry Losada Valle