Les fulgurances oniriques du film de Schaffner, emmené il y a 45 ans par le mémorable tandem Steve McQueen-Dustin Hoffman, font place ici à des clichés fantasmés du Paris de l'entre-deux-guerres. Moins évocatrice, plus lisible, cette nouvelle adaptation du roman supposément autobiographique de Henri Charrière, bagnard ayant connu l'enfer de la Guyane française, n'a pourtant rien de déshonorant. Rien d'essentiel non plus. Une louable radicalité dans l'action s'y accompagne d'une certaine surenchère violoneuse dans la dramatisation d'un récit où se révèlent les limites du jeu de Charlie Hunnam (la série Sons of Anarchy) dans le registre de la virilité exacerbée et, plus encore, celles de Rami Malek (la série Mr. Robot) dans celui de la pusillanimité intello.

De Michael Noer. Avec Charlie Hunnam, Rami Malek, Michael Socha. 1h57. Sortie: 19/09. **(*)

Les fulgurances oniriques du film de Schaffner, emmené il y a 45 ans par le mémorable tandem Steve McQueen-Dustin Hoffman, font place ici à des clichés fantasmés du Paris de l'entre-deux-guerres. Moins évocatrice, plus lisible, cette nouvelle adaptation du roman supposément autobiographique de Henri Charrière, bagnard ayant connu l'enfer de la Guyane française, n'a pourtant rien de déshonorant. Rien d'essentiel non plus. Une louable radicalité dans l'action s'y accompagne d'une certaine surenchère violoneuse dans la dramatisation d'un récit où se révèlent les limites du jeu de Charlie Hunnam (la série Sons of Anarchy) dans le registre de la virilité exacerbée et, plus encore, celles de Rami Malek (la série Mr. Robot) dans celui de la pusillanimité intello.