Comme Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu? avant lui, Le Grand Partage joue la carte de la comédie populaire abordant un sujet de société sur le mode de la farce. Il imagine qu'une vague de froid pousse le gouvernement français à décréter l'obligation, pour les détenteurs de logements suffisamment grands, d'accueillir des pauvres dépourvus de toit. Pour les habitants d'un immeuble bourgeois d'un beau quartier de Paris, le choc sera très révélateur. Le film démarre bien, dans un esprit satirique vivifiant et avec des gags qui font mouche. Mais la démagogie prend le dessus, le manque de sincérité fige le trait, réduisant la charge au profit d'un effet "feel good" assez trompeur.

D'ALEXANDRA LECLÈRE. AVEC KARIN VIARD, DIDIER BOURDON, VALÉRIE BONNETON. 1H42. SORTIE: 23/12.

Comme Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu? avant lui, Le Grand Partage joue la carte de la comédie populaire abordant un sujet de société sur le mode de la farce. Il imagine qu'une vague de froid pousse le gouvernement français à décréter l'obligation, pour les détenteurs de logements suffisamment grands, d'accueillir des pauvres dépourvus de toit. Pour les habitants d'un immeuble bourgeois d'un beau quartier de Paris, le choc sera très révélateur. Le film démarre bien, dans un esprit satirique vivifiant et avec des gags qui font mouche. Mais la démagogie prend le dessus, le manque de sincérité fige le trait, réduisant la charge au profit d'un effet "feel good" assez trompeur.