Au coeur de l'action, trois "tweeners" en dernière année d'école primaire. Max, Thor et Lucas sont amis depuis la maternelle. Max sent ses hormones le travailler et rêve d'embrasser Brixlee, une fille plus âgée que lui. Thor a envie de chanter, mais le mépris des garçons populaires de l'école l...

Au coeur de l'action, trois "tweeners" en dernière année d'école primaire. Max, Thor et Lucas sont amis depuis la maternelle. Max sent ses hormones le travailler et rêve d'embrasser Brixlee, une fille plus âgée que lui. Thor a envie de chanter, mais le mépris des garçons populaires de l'école le freine. Lucas fait face pour sa part au divorce de ses parents, qu'il n'a pas vu venir. Un concours de circonstances lancera le trio vers une suite de mésaventures où un drone, de la drogue, des accessoires sado-maso et quelques bouteilles de bière joueront un rôle particulier... Le scénario avance sur la corde raide entre un humour corrosif, provocateur, et l'innocence enfantine encore présente chez ses jeunes héros, et qui lui fait édulcorer certaines scènes. Il alterne moments authentiquement hilarants et séquences ratées, les premiers étant heureusement assez nombreux pour amuser les spectateurs ni grognons ni raidis sur des positions morales bien évidemment bousculées ici. L'excellent Seth Rogen, coproducteur de Good Boys après avoir joué tant de comédies joliment chtarbées (40 ans toujours puceau, En cloque mode d'emploi, SuperGrave bien sûr, entre autres), pourra regretter la réalisation purement fonctionnelle de Gene Stupnitsky. Mais il devrait être content de ses jeunes interprètes et complices, presque tous convaincants (ce qui n'était pas gagné d'avance).