Si la BAFTA est principalement connue pour les récompenses qu'elle remet chaque année au milieu du cinéma, elle l'est moins pour la cérémonie qu'elle organise pour primer les meilleures créations des studios de développement de jeux vidéo. Comme elle le fait depuis 2004, l'Académie a donc remis ses Awards aux plus méritants. Petite particularité cette année due aux mesures de confinement mises en place contre le Covid-19: un format adapté pour être diffusé exclusivement sur des plateformes de streaming comme Twitch et Youtube. Une cérémonie résolument dans l'air du temps.

Si un jeu a su sortir du lot, c'est bien Disco Elysium. Nominé dans plus de sept catégories, le RPG développé par le studio ZA/UM rafle 3 prix (Meilleure bande originale, meilleur scénario, et meilleure première licence). Un beau score pour le studio estonien qui frappe un grand coup pour sa première sortie. Vous y incarnez un détective privé qui doit résoudre une grande enquête se déroulant dans un XXe siècle alternatif. On vous conseille de jeter à un oeil à ce jeu qui a tout le potentiel de vous faire passer un bon moment de confinement dans votre canapé.

Une autre création a, sans surprise, tapé dans l'oeil du jury. Outer Wilds repart avec trois prix, dont celui du meilleur jeu.

Sekiro: Shadows Die Twice, Activision
Sekiro: Shadows Die Twice © Activision

Le grand absent de cette cérémonie, c'est bien entendu Sekiro: Shadows Die Twice. Considéré comme un des meilleurs du genre par les aficionados, le jeu sorti en mars 2019 et nominé dans 3 catégories, repart bredouille. Toujours dans la lignée de ce que le studio From Software sait faire de mieux, le jeu d'action-aventure nous plonge dans un Japon médiéval et fantastique où open world et combats contre des boss toujours plus impressionnants font bon ménage.

On attire aussi votre attention sur un jeu qui sort des sentiers battus: Kind Words (lo fi chill beats to write to). Le jeu, basé sur la bienveillance de la communauté, propose à chacun d'écrire des messages à envoyer aux autres joueurs. Comme on jetterait une bouteille à la mer. Parfois, la communauté répond, parfois non. Le jeu prend donc des allures de journal intime, où chacun peut prendre le rôle de l'oreille attentive dont un autre a besoin. Le tout dans une ambiance feutrée qui se veut résolument zen. La création remporte le prix du jeu "au-delà du divertissement".

Julien Roubaud

Le palmarès complet

  • Réussite audio : APE OUT- Matt Boch - Gabe Cuzzillo, Matt Boch, Bennett Foddy/ Devolver Digital
  • Réussite artistique : SAYONARA WILD HEARTS - Simogo/Annapurna Interactive
  • Meilleure animation : LUIGI'S MANSION 3 - Next Level Games/Nintendo
  • Meilleur jeu : OUTER WILDS- Mobius Digital/Annapurna Interactive
  • Meilleur jeu britannique : OBSERVATION - No Code/Devolver Digital
  • Meilleur premier jeu : DISCO ELYSIUM - ZA/UM/ZA/UM
  • Meilleur jeu évolutif : PATH OF EXILE - Grinding Gear Games/Grinding Gear Games
  • Meilleur jeu familial : UNTITLED GOOSE GAME - House House/Panic
  • Jeu au-delà du divertissement : KIND WORDS (LO FI CHILL BEATS TO WRITE TO) Ziba Scott, Luigi Guatieri, Clark Aboud - Popcannibal/Popcannibal
  • Meilleur game design : OUTER WILDS - Mobius Digital/Annapurna Interactive
  • Meilleur jeu multijoueur : APEX LEGENDS - Brent McLeod, Carlos Pineda - Respawn Entertainment/Electronic Arts
  • Meilleure musique : DISCO ELYSIUM - ZA/UM/ZA/UM
  • Meilleure narration : DISCO ELYSIUM - ZA/UM/ZA/UM
  • Meilleure licence originale : OUTER WILDS - Tim Cain, Leonard Boyarsky - Obsidian Entertainment/Private Division
  • Meilleure performance : GONZALO MARTIN - Sean Diaz dans Life is Strange 2(épisodes 2 à 5)
  • Meilleur second rôle : MARTTI SUOSALO -Ahti le Concierge dans Control
  • Réussite technique : DEATH STRANDING - Kojima Productions/Sony Interactive Entertainment Europe
  • Jeu de l'année mobile EE (votes du public) : CALL OF DUTY : MOBILE - Timi Studios/Activision
Si la BAFTA est principalement connue pour les récompenses qu'elle remet chaque année au milieu du cinéma, elle l'est moins pour la cérémonie qu'elle organise pour primer les meilleures créations des studios de développement de jeux vidéo. Comme elle le fait depuis 2004, l'Académie a donc remis ses Awards aux plus méritants. Petite particularité cette année due aux mesures de confinement mises en place contre le Covid-19: un format adapté pour être diffusé exclusivement sur des plateformes de streaming comme Twitch et Youtube. Une cérémonie résolument dans l'air du temps.Si un jeu a su sortir du lot, c'est bien Disco Elysium. Nominé dans plus de sept catégories, le RPG développé par le studio ZA/UM rafle 3 prix (Meilleure bande originale, meilleur scénario, et meilleure première licence). Un beau score pour le studio estonien qui frappe un grand coup pour sa première sortie. Vous y incarnez un détective privé qui doit résoudre une grande enquête se déroulant dans un XXe siècle alternatif. On vous conseille de jeter à un oeil à ce jeu qui a tout le potentiel de vous faire passer un bon moment de confinement dans votre canapé.Une autre création a, sans surprise, tapé dans l'oeil du jury. Outer Wilds repart avec trois prix, dont celui du meilleur jeu.Le grand absent de cette cérémonie, c'est bien entendu Sekiro: Shadows Die Twice. Considéré comme un des meilleurs du genre par les aficionados, le jeu sorti en mars 2019 et nominé dans 3 catégories, repart bredouille. Toujours dans la lignée de ce que le studio From Software sait faire de mieux, le jeu d'action-aventure nous plonge dans un Japon médiéval et fantastique où open world et combats contre des boss toujours plus impressionnants font bon ménage.On attire aussi votre attention sur un jeu qui sort des sentiers battus: Kind Words (lo fi chill beats to write to). Le jeu, basé sur la bienveillance de la communauté, propose à chacun d'écrire des messages à envoyer aux autres joueurs. Comme on jetterait une bouteille à la mer. Parfois, la communauté répond, parfois non. Le jeu prend donc des allures de journal intime, où chacun peut prendre le rôle de l'oreille attentive dont un autre a besoin. Le tout dans une ambiance feutrée qui se veut résolument zen. La création remporte le prix du jeu "au-delà du divertissement".Julien Roubaud