Critique | Cinéma

Critique ciné : Las Bestias, maître-thriller à combustion lente

4 / 5
© Lucia Faraig
4 / 5

Titre - Las Bestias

Genre - Thriller

Réalisateur-trice - Rodrigo Sorogoyen

Casting - Denis Ménochet, Marina Foïs, Luis Zahera

Durée - 2h17

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Deux logiques s’affrontent dans Las Bestias, celle d’Antoine et Olga (Denis Ménochet et Marina Foïs), un couple de Français installés dans un coin perdu de Galice où ils cultivent la terre quand ils ne retapent pas des maisons abandonnées à des fins de repeuplement. Et celle de villageois peinant à subsister, et les observant avec une méfiance encore exacerbée quand ils s’opposent à un projet d’éoliennes potentiellement lucratif. Une fracture que Rodrigo Sorogoyen (El ReinoMadre) met en scène avec sa virtuosité coutumière, la tension, d’abord larvée, se faisant étouffante à mesure que peur et rancœurs à coloration xénophobe prennent le pas sur la raison. Un maître-thriller à combustion lente où, face à un imposant Denis Ménochet, Luis Zahera signe une composition saisissante.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content