Vol Rio-Paris, enquête sur le crash

27/04/11 à 11:35 - Mise à jour à 11:35

Dommage que ce documentaire en vienne à oublier les 228 victimes du vol Rio-Paris en présentant le drame comme une formidable énigme à résoudre. Parce que mis à part cela (qui n'est quand même pas rien), le film est très instructif sur le fonctionnement d'un avion et les causes possibles de l'accident.

Vol Rio-Paris, enquête sur le crash

© DR

La frontière qui sépare un grand documentaire d'une fumisterie absolue est peut-être plus ténue qu'on ne le pense. Avec ce Vol Rio-Paris: enquête sur le crash, la pourtant fort sobre BBC nous emmène tour à tour dans l'une et l'autre de ces catégories.

Pour resituer, rappelons que le 29 mai 2009, un Airbus A330 d'Air France s'abîmait dans l'océan, au large des côtes brésiliennes. Le bilan est lourd: 228 passagers et membres d'équipage perdent la vie dans ce qui reste, aujourd'hui encore, un épais mystère. Parce que les boîtes noires n'ont jamais été retrouvées, malgré les millions d'euros déployés pour les localiser. Ce brouillard, le documentaire de la BBC tente de l'éclaircir en faisant appel à une équipe de choc, une série de spécialistes censés reconstituer les circonstances du crash en s'appuyant à la fois sur les maigres éléments déterminés dans les rapports officiels et sur les quelques débris retrouvés dans l'océan.

Autant dire que ce puzzle fragmentaire aurait toutes les raisons d'effrayer son homme, mais dès le départ, on nous l'annonce triomphalement: la solution aurait, enfin, été mise à jour. Le problème du film, c'est qu'on fait de cet accident macabre une sorte de barnum à suspense foncièrement déplaisant. Comme si l'énigme méritait qu'on oublie toute dignité, toute retenue, face au drame humain: on a donc parfois l'impression d'être dans un indécent Cluedo où la tragédie sert de jouissif terrain de jeu au réalisateur. Insuffler du dynamisme dans une enquête journalistique fait partie des canons légitimes du genre, mais le ton employé ici, à la limite du racolage, casse vraiment les oreilles.

A ce bémol près, le film nous en apprend quand même pas mal sur le fonctionnement d'un avion et sur les raisons qui, in fine, auraient poussé l'Airbus, véritable merveille technologique, à piquer du nez malgré sa fiabilité. La société française a d'ailleurs été inculpée tout récemment pour homicide involontaire. Les données techniques et la profondeur des recherches insufflées dans le dispositif en font donc un objet captivant, même s'il est desservi par une mise en scène putassière. Dommage.

Vol Rio-Paris, enquête sur le crash, 22.00 sur La Une.

Documentaire proposé par la BBC.

Guy Verstraeten

En savoir plus sur:

Nos partenaires