Un jour, un destin: Nicolas Sarkozy

26/04/11 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Un jour/Un destin se penche sur la personnalité de Nicolas Sarkozy, président de la République française dont le parcours était quasiment écrit dans son esprit depuis son enfance. Rapide ascension, efficacité politique et goût avéré pour les caméras.

Un jour, un destin: Nicolas Sarkozy

© NetoPresse / FTV

Quand il était petit, Nicolas Sarkozy était déjà petit. Bon, ça, c'est pour la farce, mais l'un des enseignements principaux de ce captivant documentaire (entrecoupé d'interventions plateau, avec le placide Edouard Balladur notamment), c'est que l'enfance du petit Nicolas a imprimé en lui le goût de la revanche, l'urgente ambition de ceux qui, humiliés, ont voulu rendre au monde la monnaie de sa pièce.

Père absent, mère bosseuse, le futur président grandit en petit privilégié parmi les grands privilégiés. L'impression d'être pauvre quand on est juste un peu moins riche que les autres. Rapidement, c'est l'engagement en politique. Il a 18 ans, une cravate, et milite pour l'arrêt d'une grève universitaire à Nanterre. Sarko se réclame du général De Gaulle, cherche le sillon de Jacques Chirac, la lumière des people.

Son amour des caméras a bien aidé Laurent Delahousse et son équipe: les images d'archive ne manquent pas, les témoignages non plus d'ailleurs. Conseiller municipal à 22 ans, maire à 28, Sarkozy a faim de pouvoir, et cette efficace édition d'Un jour/Un destin, un peu complaisante sans être totalement lèche-bottes, tend le micro aux amis du président, aux journalistes qui l'ont côtoyé ou même à Charles Pasqua, victime d'une trahison dont le petit Nicolas a le secret. Jacques Chirac en sera le deuxième exemple notoire. Son ami Jacques Martin aussi, à qui, dans un registre plus intime, il chipera son épouse Cécilia. Quoi qu'on puisse penser de Nicolas Sarkozy, l'homme fascine autant qu'il irrite, et ce repère biographique se laisse regarder avec une gourmandise certaine.

Un jour, un destin: Nicolas Sarkozy, 22.55 sur France 2.

Documentaire proposé par Laurent Delahousse.

Guy Verstraeten

Nos partenaires