Séries télé: le déclin de l'emprise américaine?

16/05/18 à 10:28 - Mise à jour à 10:28
Du Le Vif Focus du 10/05/18

Juré pour la première édition de Canneseries, Michael K. Williams s'est livré sur sa némésis Omar et la remise en question d'un modèle américain qui n'est peut-être plus le centre du monde télévisé.

L'homme est si intimement lié à son personnage d'Omar dans la série The Wire que la timidité et l'amabilité dont Michael Kenneth Williams fait preuve durant les journées cannoises sont déroutantes. Dix ans après, sa gueule balafrée et son phrasé rappellent toujours qu'il a inventé, avec David Simon, l'un des personnages les plus originaux, hors temps et hors normes de l'histoire de la télé. Pas mal pour cet acteur né à Brooklyn en 1966, sorti de la rue et d'une estime de soi boiteuse par le théâtre. Depuis The Wire, il enchaîne les rôles au cinéma et à la télé, mais c'est au petit écran que cet homme au regard plein de révérence déploie au mieux son timbre profond et granuleux. Avant de rejoindre le jury présidé par le romancier Harlan Coben, il nous parle avec une sincérité et une curiosité du monde insoupçonnées. Omar comin'.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires