Ma femme, ma fille, deux bébés

19/11/10 à 15:58 - Mise à jour à 15:58

A 42 ans, Emma vient d'apprendre qu'elle est enceinte, véritable miracle de la science alors qu'on lui avait annoncé qu'elle n'en aurait plus après sa première fille... Elle-même désormais âgée de 16 ans, et qui attend elle aussi famille. Entre les deux (les quatre?), un Pascal Legitimus en double père qui constitue la seule vraie bonne surprise de ce téléfilm.

Ma femme, ma fille, deux bébés

© RTBF

La bonne surprise de cette nouvelle fournée fictionnelle venue de l'Hexagone? Pascal Legitimus. He oui. L'ancien Inconnu ne sera jamais Al Pacino mais sa prestation dans ce téléfilm mineur se révèle tout à fait convaincante, même si vous risquerez de l'oublier sur le trajet du frigo, juste après le générique.

Legitimus est Antoine, restaurateur confrontéà la grossesse des deux femmes de sa vie. A 42 ans, son épouse (Philippine Leroy Beaulieu, mouais...) est un peu trop mûre pour accueillir un enfant qu'Antoine, plutôt tourné vers un avenir fait de croisières et de liberté, ne souhaite pas vraiment. Mais quand sa fille Chloé, 16 ans, annonce elle aussi que sa "première fois" fut la bonne et qu'elle veut garder le bébé, le frais quinqua ne sait vraiment plus où donner de la tête. Enceinte à 16 ans? Du déjà (récemment) vu au ciné et à la télé. Mais puisque le sujet semble porteur, autant lui adjoindre un corollaire (on dirait vraiment que la fiction télévisuelle fonctionne uniquement par thèmes de société) pour pimenter ces prémices.

Comme dans l'essentiel des téléfilms français à caractère familial, tout est on ne peut plus gentillet dans Ma femme, ma fille, deux bébés. Rien de révolutionnaire à l'horizon: un casting inégal, des situations simples et simplement mises en scènes, quelques traits d'humour les plus universels possibles et des bons sentiments à la pelle. Le téléfilm de Patrick Volson a néanmoins le mérite de ne pas jouer la surenchère dans la caricature, notamment, on vous le disait, grâce à la relative sobriété de Pascal Legitimus, voire de la jeune Camille Constantin, pas mal du tout dans un rôle à la Juno, en moins brillamment écrit.

Ma femme, ma fille, deux bébés, 20.20 sur La Une.

Téléfilm de Patrick Volson, avec Pascal Legitimus, Philippine Leroy Beaulieu, Camille Constantin.

Guy Verstraeten

Nos partenaires