Gainsbourg, 20 ans déjà

18/02/11 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Véritable encyclopédie sur pattes, Gilles Verlant se charge de cette évocation où l'homme à la tête de chou est décortiqué dans ses bons et ses mauvais côtés: la chanson bien sûr, mais aussi la télé, ses amours, ses compagnons de voix, et bien entendu le sexe et la provocation.

Gainsbourg, 20 ans déjà

© DR

Dans l'interview de Michel Drucker (le MC de cette soirée) mise à la disposition de la presse, le meuble de la télé française dit de Gainsbourg qu'il était un être "classieux". Le savait-il? C'est l'homme à la tête de chou lui-même qui a inventé ce néologisme, contraction de classe et de spécieux. Et du Gainsbourg classieux, il sera question dans cette émission, tout comme du Gainsbarre crevard.

Le célèbre journaliste rock Gilles Verlant a divisé cet hommage au chanteur et comédien disparu il y a 20 ans en cinq parties, qui permettent d'aborder toutes les facettes de l'artiste et de l'homme.

Première: la lettre B. B comme Bardot, Bambou et Birkin, tout simplement. Mais aussi comme Françoise-Antoinette Pancrazzi, dite Béatrice, seconde femme et mère de ses deux premiers enfants.

Deuxième partie: les amours tragiques. Serge Gainsbourg avait le goût du drame, et ses relations amoureuses en ont toujours été teintées.

Trois: la télévision. Car il l'aimait, la lucarne. C'est d'ailleurs sur un plateau de télévision que son coeur a fait "boum" face à Jane Birkin, c'est dire comme il s'y sentait bien. La télé était un catalyseur de ses émotions, une tribune, et une peau de banane sur laquelle il aimait se vautrer. Comme en témoignent, notamment, les scènes mythiques où il brûle de l'argent sur antenne, et courtise quelque peu outrageusement une Whitney Houston de 19 ans.

Quatre: faire chanter les autres. Des Frères Jacques à Alain Bashung, de Juliette Gréco à Vanessa Paradis en passant par France Gall, Isabelle Adjani, Catherine Deneuve... Ce soir, d'ailleurs, ce sont les autres qui vont chanter les plus grands titres: Juliette Gréco (oui), Petula Clark (si on veut), Benjamin Biolay (évidemment) mais aussi Grégoire (heu?), Kad Merad (hein?), Nolwenn Leroy (en breton?)...

Cinquième volet: la provoc' et le sexe. Entre dérapages incontrôlés, textes sur des thématiques controversées et érotisme assumé... Voilà donc pour le menu de cette cérémonie informelle à la mémoire de celui qui danse la javanaise avec les étoiles depuis le 2 mars 1991. Toutes les chaînes emboîteront le pas. On en reparlera.

Gainsbourg, 20 ans déjà, 20.35 sur France 2.

Emission présentée par Michel Drucker.

Myriam Leroy

Nos partenaires