Dans les yeux de ma mère (Tout ça...)

22/02/11 à 09:20 - Mise à jour à 09:20

Comme souvent, Tout ça... (ne nous rendra pas le Congo) fait fort, en nous sortant cette semaine un excellent documentaire de Safia Kessas. Dans les yeux de ma mère évoque les relations terriblement conflictuelles qui peuvent exister entre une mère et son fils ado. Et comme d'habitude, il n'y a pas vraiment de leçon à en tirer. Juste une histoire de vie.

Dans les yeux de ma mère (Tout ça...)

© RTBF

Argh. Qu'il fait mal aux tripes, ce documentaire. Qu'il donne envie de se défouler contre quelque chose, quelqu'un. Si vous avez passé une rude journée, il vaut mieux s'abstenir et zapper sur le foot ou le thriller confortable d'en face. Parce que Dans les yeux de ma mère, proposé dans la toujours étonnante case Tout ça... (ne nous rendra pas le Congo) met vraiment mal à l'aise.

Pourtant, rien de spectaculaire, de sanglant ni d'ouvertement scandaleux au programme. Juste une mère et son fils (une fillette évoluant plus discrètement à leurs côtés). Juste une relation tendue, des engueulades, des dérapages. Comme chez tout le monde, quoi. Sauf qu'ici, la mère prétend que son fils la bat, et celui-ci avance qu'elle le dépossède de tout, même de son intimité. On n'a pas vu le moindre coup. En revanche, on a entendu des choses horribles. Des choses qui sortaient de la bouche de cette quadragénaire maussade, un brin quart-mondiste malgré son éducation que l'on devine bonne... cadavres de canettes, cendriers qui débordent, bordel monstre, carreaux cassés...

Marilyn Manson

"Ce que j'ai en face, c'est pas mon fils, c'est un double de mon mari." "La seule chose que j'espère, c'est que tu auras les mêmes problèmes, plus tard." Et quand il part à la mer avec ses copains et qu'il lui passe un coup de fil de courtoisie: "Je me morfonds, je m'emmerde, j'ai pas de vacances." Le gamin, lui, il s'amuse comme il peut. Il n'est pas à l'abri d'une connerie. Mais c'est un kid. Un gosse qui livre d'ailleurs quelques scènes vraiment drôles, respirations bienvenues dans cet univers impitoyable: il faut l'entendre chanter Sweet Dreams version Marilyn Manson sur la plage, c'est priceless. Et quand il rentre chez lui, la persécution se poursuit, pernicieuse, terrifiante arme lente de destruction massive.

Au final, que penser de tout ça? Il n'y a probablement aucun message à tirer de cet épouvantable spectacle. Juste une envie de coller une claque quelque part. Et un bouleversement profond.

Dans les yeux de ma mère, 21.55 sur La Une.

Documentaire de Safia Kessas.

Myriam Leroy

Nos partenaires