Congo: 50 ans de l'indépendance - Boyamba Belgique

16/06/10 à 10:26 - Mise à jour à 10:26

Quand il photographie Romy Schneider qui fume, qu'il immortalise une bande de copains géorgiens assis sur un banc ou un couple qui danse -lui pensif, elle exaltée-, l'Allemand Robert Lebeck a l'oeil magique.

Congo: 50 ans de l'indépendance - Boyamba Belgique

© V.Genot

DOCUMENTAIRE DE BART VAN PEEL ET DRIES ENGELS.

Ce mercredi 16 juin à 22.05 sur LA UNE

Celui qui sait raconter une longue histoire à partir de petits moments de vie volés. Pareil pour la photo qui a donné naissance à ce documentaire coproduit par la RTBF et la VRT. Le cliché d'un jeune Congolais tiréà 4 épingles qui vole le sabre d'un Roi Baudouin déambulant en décapotable sur les boulevards de Léopoldville (l'ancienne Kinshasa) pour proclamer l'indépendance du pays.

Cinquante ans plus tard, Bart Van Peel et Dries Engels, respectivement journaliste et réalisateur, se lancent sur les traces de cette épée, dont la subtilisation hautement symbolique représentait au choix: le refus de voir l'indépendance comme un don de la Belgique, une volonté d'humilier l'ancien colonisateur, une bonne grosse farce, ou rien du tout. Ce n'est pas la première fois que quelqu'un mène l'enquête sur ce larcin. Robert Lebeck avait lui aussi tenté de retrouver son auteur... sans succès.

Cette fois, en revanche, les instigateurs de Boyamba Belgique ont mis la main sur l'auteur de ce micro-attentat. Ils le relatent dans ce film, construit comme un thriller, avec musique angoissante et montage haché de rigueur. Un angle original pour décrypter les relations belgo-congolaises, idylle en montagnes russes à laquelle la RTBF consacre une série d'émissions en radio, sur le Net et en télé durant plusieurs semaines.

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires