Barbara Louys licenciée par la RTBF?

04/02/15 à 15:15 - Mise à jour à 15:32

Licenciement sec ou congé sabbatique d'un an. Selon le site du Soir, voilà la proposition qu'aurait fait la RTBF à l'ancienne présentatrice de "C'est du Belge".

Barbara Louys licenciée par la RTBF?

Barbara Louys © Belga

Présente sur les antennes de la RTBF depuis 15 ans, Barbara Louys ne présentait déjà plus "C'est du Belge" depuis début janvier. Selon le site du Soir, la RTBF n'aurait pas apprécié que l'animatrice parle du lancement de sa ligne de bijoux dans la presse à de multiples reprises. Contactée par La Libre Belgique, Barbara Louys ne comprend pas cette décision et précise qu'elle avait rendez-vous vendredi avec sa direction. De son côté, la RTBF ne fait pas de commentaire tant que ces discussions ne seront pas abouties.

Ce lundi, C'est du Belge présentait sa nouvelle formule

Gerald Watelet, le présentateur du magazine du prestige et de l'excellence belge, dévoilait lundi la nouvelle formule de l'émission de la RTBF à l'aube de ses dix ans d'existence. Le concept de l'émission en son rôle d'ambassadeur de la Belgique reste inchangé. La royauté continuera à occuper 30% du contenu. Une revue de presse de l'agenda de la semaine royale sera par contre ajoutée. L'habillage, la musique et le générique feront peau neuve. Gerald Watelet deviendra l'unique présentateur et officiera depuis son appartement .

"On a souhaité avoir une émission plus incarnée et plus dynamique en accentuant les sujets de prestige et la recherche d'endroits exceptionnels. On veut aller vers des univers plus prestigieux. On en a eu beaucoup aux débuts de C'est du Belge et un peu moins dernièrement", explique le présentateur. "On veut emmener le téléspectateur dans des endroits où il n'entrerait pas, qui ne sont pas nécessairement ouverts au public ou dans des fêtes exceptionnelles. A part pour les émissions spéciales, l'émission sera présentée depuis mon appartement, pour avoir quelque chose d'intime, de 'cosy'. On prévoit d'avoir un invité rattaché à un sujet, une chronique ou à une actualité à Bruxelles, comme par exemple un comédien qui viendrait présenter sa pièce de théâtre. On veut recréer cette idée de rendez-vous avec une personne chez soi le vendredi soir."

La première émission sous cette nouvelle formule sera diffusée à la veille de la Saint Valentin. Elle proposera une séquence sur les 15 ans de mariage du roi Philippe et de la reine Mathilde et un reportage consacré au peintre belge Thierry Poncelet, connu pour ses Aristochiens, des portraits d'ancêtres transformés par insertion de têtes de chiens.

En savoir plus sur:

Nos partenaires