[Critique ciné] The Endless River, jusqu'à l'épuisement

[Critique ciné] The Endless River, jusqu'à l'épuisement

DRAME | Cinq ans après Beauty, le film qui le révélait, le cinéaste sud-africain Oliver Hermanus poursuit dans une même veine âpre et inconfortable avec The Endless River.


Skoonheid (Beauty)

Skoonheid (Beauty)

DRAME | Sur arrière-plan d'hypocrisie sociale et d'homosexualité refoulée, Oliver Hermanus dépeint une passion brûlante dans l'Afrique du Sud d'aujourd'hui. Un film à l'âpre "beauty"...