Les musts de la rentrée scènes

25/08/17 à 09:25 - Mise à jour à 09:23

Source: Focus Vif

Charleroi Danse, Anne Teresa De Keersmaeker, Thomas Gunzig, biennale Europalia... Que voir au théâtre à la rentrée? Focus fait le tri.

Les musts de la rentrée scènes

© Gilles-Ivan Frankignoul

LE VENT SOUFFLE SUR ERZEBETH

Du 10 au 14/10 au Manège à Mons, du 17/10 au 04/11 au Marni à Bruxelles, les 07 et 08/11 à la Maison de la Culture de Tournai, du 14 au 17/11 à l'Eden à Charleroi, du 19 au 23/12 à l'Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-la-Neuve, du 14 au 20/01 au Théâtre de Liège.

Révélation de ces dernières années en matière d'écriture et de mise en scène, plus que confirmée par le succès de L'Enfant sauvage, la jeune Céline Delbecq signe une fable sur une jeune femme particulièrement sensible au vent violent qui souffle six jours par mois sur son village. Une fresque épique sur la norme et la marge portée par quatre acteurs, un choeur de comédiens amateurs endossant le rôle des villageois et une fanfare de six musiciens.

E.S.

--

BACH. CELLOSUITEN

Du 23 au 27/09 à La Monnaie à Bruxelles, le 24/10 au Concertgebouw à Bruges, du 15 au 18/11 au Singel à Anvers, les 08 et 09/02 au Théâtre de Liège, les 04 et 05/05 au Théâtre de la Ville de Luxembourg.

Les musts de la rentrée scènes

© Anne Van Aerschot

Après Zeitung et Partita 2, Anne Teresa De Keersmaeker revient à la musique de Jean-Sébastien Bach, s'attaquant cette fois à un des monuments du répertoire pour violoncelle: les six suites pour l'instrument seul écrites par le compositeur allemand dans les années 1720. Présente elle-même sur scène en tant qu'interprète aux côtés d'une danseuse et de trois danseurs, la chorégraphe s'est adjoint les services d'un des plus grands violoncellistes, le Français Jean-Guihen Queyras, qui a livré en 2007 (chez Harmonia Mundi) un enregistrement magistral des suites. Incontournable.

E.S.

--

Les musts de la rentrée scènes

© DR

ENCORE UNE HISTOIRE D'AMOUR

Du 03 au 14/10 au Théâtre les Tanneurs à Bruxelles.

On avait adoré leur Et avec sa queue il frappe! et voilà que Thomas Gunzig (à l'écriture), David Strosberg (à la mise en scène) et Alexandre Trocki (au jeu) récidivent. Cette fois, une femme, Anne-Pascal Clairembourg, se glisse dans l'équipe pour un dialogue au lit, entre deux amants après l'amour. "C'est une histoire triste parce qu'on sait qu'elle est impossible. C'est une histoire gaie parce que c'est gai quand les gens s'aiment. En un mot, c'est encore une histoire d'amour", annonce Gunzig.

E.S.

--

EUROPALIA INDONESIA

Darlane Litaay le 12/10 au CC de Strombeek, Otniel Tasman le 14/10 à Charleroi-Danse et le 17/10 au KVS, Meg Stuart du 18 au 24/01 au Kaaitheater et Gisèle Vienne le 17/01 au Kaaitheater, Rianto le 24/11 au Théâtre de Liège et du 21 au 22/11 aux Halles.

Les musts de la rentrée scènes

© Wannes

Ce n'est plus un secret: la biennale d'art Europalia mettra dès octobre le cap sur l'Indonésie. Outre un impressionnant contingent de danses antiques et traditionnelles mêlant percussions, masques et arts martiaux (principalement à Bozar), le festival sera aussi l'occasion d'échanges particulièrement nourris en danse contemporaine. Les chorégraphes et danseurs indonésiens Darlane Litaay (Papouasie) et Otniel Tasman (Yogjakarta) ont ainsi été invités à créer en résidence en Belgique, là où l'Américaine Meg Stuart et la Franco-Autrichienne Gisèle Vienne sont inversement parties travailler sur l'archipel, la première rencontrant sur place le plasticien Jompet Kuswidananto, l'autre se plongeant dans le monde des rituels, marionnettes et masques indonésiens. On ne manquera pas non plus la venue de Rianto, envoûtant maître de danse qui revisite la tradition du liner transgenre à l'aune d'une interprétation urbaine et multimédia.

Y.P.

--

Les musts de la rentrée scènes

© François Dethor

JOUE CONTRE JOUE

Du 14 au 17/12 aux Halles de Schaerbeek à Bruxelles.

La réputation de l'ESAC, l'Ecole Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles, n'est plus à faire. Ses élèves en livrent chaque année en mai la preuve dans leurs numéros individuels de fin d'études lors d'Exit, mais ils brillent aussi régulièrement lors de créations collectives avec des artistes invités. Pour ce Joue contre joue, les étudiants circassiens de dernière année s'allient au collectif français Cheptel Aleïkoum (Le Repas, Les Princesses). Ça promet.

E.S.

--

Les musts de la rentrée scènes

© Maarten Vanden Abeele

AMOR

Du 03 au 15/10 au Théâtre National à Bruxelles, du 17 au 21/10 au Théâtre de Namur, les 21 et 22/11 au Théâtre le Manège à Mons.

Toronto en hiver. Moins 30 degrés. Frappée par ce froid implacable, la chorégraphe et danseuse Michèle Anne De Mey tombe soudain dans le coma à l'aéroport. De cette "expérience de mort imminente" où l'amour des siens l'a entourée, elle et son complice à la scène comme à la ville Jaco Van Dormael (déjà coresponsables des admirables Kiss & Cry et Cold Blood) ont tiré Amor. Un solo rehaussé de vidéos avec effets spéciaux et de lévitation coachée par Fatou Traoré.

E.S.

--

Les musts de la rentrée scènes

© Stéphane De Groef

FOCUS RAFAEL SPREGELBURD

Philip Seymour Hoffman, par exemple: du 11 au 13/10 au Théâtre de Namur, du 17 au 21/10 au Théâtre de Liège, du 25 au 27/10 au Manège à Mons, les 18 et 19/11 à la Maison de la Culture de Tournai, du 07 au 21/12 au Varia à Bruxelles. Spam: du 17 au 28/10 au Théâtre de Liège. Fin de l'Europe: du 25 au 29/10 au Théâtre de Liège.

On a beaucoup entendu parler de l'écrivain et metteur en scène argentin Rafael Spregelburd lors du succès tonitruant de La Estupidez (La Connerie) monté par Transquinquennal en 2012. Pour le dernier Kunstenfestivaldesarts, le collectif bruxellois a carrément commandé à Spregelburd un nouveau texte, la comédie schizophrénique Philip Seymour Hoffman, par exemple, en tournée à Bruxelles et en Wallonie à la rentrée. Dans le cadre de son focus sur l'auteur, le Théâtre de Liège accueille deux nouvelles créations. D'abord Spam, monologue confié à Hervé Guerrisi (Cincali, La Turnata) accompagné sur scène par un musicien, sur un homme qui perd la mémoire et tente de la reconstruire grâce à sa boîte mail. Puis Fin de l'Europe, spectacle en deux volets indépendants interprété par une troupe européenne multilingue.

E.S.

--

Les musts de la rentrée scènes

© Gilles-Ivan Frankignoul

BOTALA MINDELE

Du 12/09 au 14/10 au Théâtre de Poche à Bruxelles, au 17 au 21/10 à l'Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-la-Neuve, du 24 au 28/04 au Théâtre de Liège.

Frédéric Dussenne reprend le quatuor gagnant de l'hilarant et secouant Occident -Rémi De Vos à l'écriture, Valérie Bauchau et Philippe Jeusette au jeu, et lui-même à la mise en scène-, et l'élargit à d'autres comédiens épatants. Sauf qu'on n'est plus en Occident, mais à Kinshasa, théâtre de rapports de force internationaux en train de basculer. Tous aux abris: Botala Mindele -"regarde l'homme blanc", en lingala- dézingue à tout-va.

E.S.

--

J'ABANDONNE UNE PARTIE DE MOI QUE J'ADAPTE

Du 21/11 au 02/12 au Théâtre National à Bruxelles.

Les musts de la rentrée scènes

© Dominique Houcmant

"Êtes-vous heureux?" C'est la question, fondamentale, qu'Edgar Morin et Jean Rouch ont posée à des passants dans les rues de Paris lors de l'été 1960 pour aboutir à leur "expérience nouvelle de cinéma-vérité", le film Chronique d'un été. La jeune metteuse en scène Justine Lequette, tout juste sortie de l'ESACT à Liège, s'en empare pour interroger le bonheur et le sens de la vie aujourd'hui, en écho aux réponses des années 60, à l'époque du bourgeonnement de la société de consommation.

E.S.

--

Les musts de la rentrée scènes

© Michel Boermans

LAST EXIT TO BROOKLYN (CODA)

Du 24/09 au 05/10 au Théâtre de Liège.

Isabelle Pousseur adapte l'ultime chapitre de Last Exit to Brooklyn, le premier roman d'Hubert Selby Jr., paru en 1964. Il retrace 24 heures, du samedi matin au dimanche matin, de l'existence de cinq couples ou familles habitant le même immeuble dans le quartier des docks dans les années 50. Une photographie de l'Amérique à travers ses différentes populations immigrées, ses rêves et ses inégalités. Le tout servi par un casting métissé d'une dizaine de comédiens.

E.S.

--

Les musts de la rentrée scènes

© DR

RETOUR À REIMS, SUR FOND ROUGE

Du 03 au 21/10 au Théâtre Varia à Bruxelles, les 05 et 06/12 à la Maison de la Culture de Tournai.

Biographe de Michel Foucault, ami de Pierre Bourdieu, le sociologue, philosophe et militant gay Didier Eribon a publié en 2009 Retour à Reims, une analyse où il s'interroge sur l'histoire de sa famille et sur ce qui l'a amené à s'éloigner de ses racines ouvrières, mais aussi, plus largement, sur les classes sociales, sur la politique et la sexualité. Le plasticien et metteur en scène Stéphane Arcas porte l'ouvrage à la scène avec six comédiens, deux musiciens en live et un "décoiffeur".

E.S.

Charleroi Danse

Du 24/09 au 14/10 à Charleroi.

Jeux

Jeux

Programmée pour la première fois par sa nouvelle directrice Annie Bozzini, la Biennale de Charleroi Danse 2017 sera à la fois très historique et très contemporaine, très belge et très internationale. L'affiche puise dans le passé légendaire de la danse, avec la reconstitution par Dominique Brun de deux pièces de Vaslav Nijinski: L'Après-midi d'un faune (créé en 1912), la première chorégraphie de Nijinski, faisant scandale à cause de sa grande sensualité et de son langage révolutionnaire inspiré par les figures des vases de la Grèce antique, et Jeux (1913), tous deux sur la musique de Claude Debussy. D'Histoire il sera aussi question avec deux reprises par le Ballet de l'Opéra de Lyon: The Second Detail du pionnier William Forsythe (1991) et Dance de Lucinda Childs (1979), sur la musique de Philip Glass et un dispositif filmique du plasticien Sol LeWitt. La danse urbaine s'invite à la Biennale par l'intermédiaire du collectif (La) Horde, qui donnera la première européenne de To Da Bone, inspiré par les mouvements bondissants et ultra rapides du Jumpstyle, et par le style particulier du chorégraphe d'origine sénégalaise formé au hip-hop Amala Dianor pour Quelque part au milieu de l'infini. Au rayon international, on pointe l'incroyable Portugaise Marlene Monteiro Freitas (Jaguar), la Chinoise Wen Hui (Red) ou encore l'Italien basé à Amsterdam Michele Rizzo (Higher). Avec en ouverture la première belge de Thérians, de la résidente Louise Vanneste, et une installation de Thierry De Mey (Shelter) visible pendant toute la durée de la Biennale au Quai10.

E.S.

Nos partenaires