Votez Tori

18/09/17 à 15:32 - Mise à jour à 15:47
Du Le Vif/L'Express du 15/09/17

Dans Native Invader, la rouquine américaine Tori Amos pose les limites de la souffrance: celle de l'AVC paralysant sa mère, et celle des vastes iniquités de la non-gouvernance Trump.

Tori Amos s'est dressée entre le Bösendorfer à queue et le maigre piano numérique, jouant simultanément des deux claviers aux ports contrastés. Cheveux carotte et cape bleu clair, la quinqua porte aussi une large paire de lunettes à la Barbara, renforçant une allure de coléoptère équilibriste ou, selon ses propres mots, de "femme araignée". Elle est seule en scène dans ce miniconcert privé au sous-sol du Courtyard Theatre d'Hoxton, à l'est de Londres, la voix toujours grainée par de généreuses qualités de mezzo-soprano.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires