TW Classic: Springsteen reste le boss

- Mis à jour le

Source: Focus Vif

Généreux dans l'effort, Bruce (63 piges) a signé un nouveau tour de force à Werchter samedi soir. Pappy fait plus que de la résistance.

"J'ai vu Springsteen 19 fois. Ce sera la 20e ce soir. La 8e sur cette tournée après Austin, Séville, Cologne, Stockholm, Nimègue, Paris et Mönchengladbach. En tout, j'ai déjà entendu 151 morceaux du Boss en concert." Pieter n'est pas cinglé au point de les compter. Pieter consulte www.bosstime.nl. Un site hollandais qui recense les setlists de Bruce depuis 1974 et vous sort un tas de statistiques une fois cochés les gigs auxquels vous avez assisté. Genre les morceaux ou les disques que vous avez le plus entendus.

"Je n'écoute pas Springsteen toute la journée à la maison mais se rendre à un de ses concerts, c'est comme aller à la messe, une expérience presque religieuse. En plus, il n'y a pas deux soirs pareils." Parce que Springsteen joue des concerts de deux heures et demie à trois heures. Puis aussi parce qu'il aime se transformer en juke-box humain. Interpréter ce que le public lui demande. Jusqu'à des reprises de vieux classiques. Un Belge a fait campagne pendant cinq ans pour entendre Wages of sin. Extrait des Born in the USA sessions jamais interprété sur scène. Springsteen l'a repéré et lui a dédié la chanson à Turku, en Finlande, en mai dernier. "Quand il a commencé par The River en acoustique solo au stade roi Baudouin, il paraît que c'était une suggestion de fans qu'il avait rencontrés sur la Grand Place de Bruxelles, raconte Pieter... Et à Londres, il a repris London Calling de The Clash. Entre Paris et Mönchengladbach séparés de seulement une semaine, les deux tiers du concert étaient différents."

Tom Morello de Rage Against The Machine qui a assuré un intérim dans le E Street Band en Australie pour remplacer "Little" Steven Van Zandt, a eu du pain sur la planche. "En trois mois, j'ai appris 50 chansons pour la tournée, expliquait-il au magazine Rolling Stone. Puis, tous les soirs, Bruce me textait sept ou huit morceaux que nous n'avions jamais joués. Pendant les concerts, il lance encore des titres dont nous n'avons jamais discuté. Certains même que je n'ai jamais entendus."

26 morceaux, des reprises, des requests... Samedi soir, à Werchter, le natif de Long Branch dans le New Jersey n'a pas failli à sa glorieuse réputation. Qu'on aime ou pas ce vieux loup de Bruce et son répertoire, Springsteen c'est la preuve que le rock peut rester humain, spontané, et imprévisible dans des stades de foot. Springsteen descend à la rencontre de la foule et fait le plein de pancartes. Disques à la demande... Le E Street Band, une quinzaine de musicos et choristes, est au taquet. Les cuivres et l'hallucinant saxophoniste (neveu de son fidèle sax Clarence Clemons décédé d'une attaque cardiaque en 2011 auquel il rendra d'ailleurs hommage avec 10th Avenue Freeze-Out) s'emballent sur une reprise du Jailhouse Rock d'Elvis (une première sur la tournée). Ca enchaîne avec Man's Job... Dingue.

A 63 piges, le Boss a une niaque d'enfer. Il passe son temps à taper dans les mains de son public, invite Ben Harper à le rejoindre le temps d'un Atlantic City à filer la chair de poule et fait monter une ado sur scène chanter Waitin' on a Sunny Day. La portant dans ses bras comme s'il mettait sa gamine au lit pour la ramener à ses potes devant un public conquis.

Le rappel aussi a de la gueule. Une nouvelle cover d'Elvis (Follow that Dream), un enchaînement Born in the USA - Born to Run et l'inévitable Dancing in the dark. Tandis qu'on se dirige tout doucement vers la voiture pour éviter de rester coincés dans le parking et de s'énerver dans les bouchons, Bruce et sa smala jettent leurs dernières forces dans la bataille, adressent un clin d'oeil aux Top Notes (Twist and Shout) et aux Isley Brothers (Shout)... Springsteen reste plus que jamais le Boss.

Setlist: 

Spirit in the night 

Badlands 

Death to my hometown 

We Take Care of our Own 

Jailhouse Rock 

Man's Job 

Atlantic City 

Wrecking Ball 

Hungry Heart 

The River 

Youngstown 

Murder Incorporated 

Darlington County 

Bobby Jean 

Shackled and Drawn 

Waitin' on a Sunny Day 

The Rising 

Land of Hope and Dreams 

Rappel: 

Follow that Dream 

Born in the USA 

Born to run 

Dancing in the dark 

Tenth Avenue Freeze-Out 

Twist and Shout 

Shout 

Thunder Road 

Réagir

Les derniers articles en un clin d'oeil



Nos partenaires