Rock Werchter J4 : dans tes rêves...

01/07/12 à 18:13 - Mise à jour à 18:13

Quand Other Lives court de Rock Werchter à Rotterdam, les Vaccines se prennent pour les Ramones et Isbells essaie de jouer avec les Red Hot...

Rock Werchter J4 : dans tes rêves...

© Olivier Donnet

L'été festivalier n'est pas un marathon que pour les spectateurs. Il l'est aussi pour les groupes. Ainsi, ce n'est pas un mais deux concerts que les Américains d'Other Lives doivent donner ce dimanche. A Werchter d'abord, en début d'après-midi. Puis à Rotterdam dans le cadre du Metropolis moins de cinq heures plus tard. Il ne chôme pas la petit barbu Jesse Tabish. Plus encore que sur disque, c'est sur scène que les mecs (et la fille) de l'Oklahoma, vagues cousins de Fleet Foxes et Grizzly Bear, parviennent à imposer leur pop dramatique rêveuse et amoureuse des grands espaces. Les Other Lives jonglent avec les instruments. Parfois bizarres comme cette espèce de corne à clochettes. Ils devraient sortir un nouvel album à l'automne...

Petit tour main stage. C'est toujours marrant de se dire que le frère du guitariste des Vaccines est un membre des Horrors. Les Cowan ont un gamin qui se prend pour un Joy Division et un autre qui rêverait d'être un Ramones. Wreckin' Bar (Ra Ra Ra) et le fameux If You Wanna sonnent comme la bande à Joey, Johnny et Dee Dee... Et c'est ce que les Anglais font de mieux. Eux qui montent sur scène au son de Rock'n'Roll Radio. One, two, three, four...

A part ça, en coulisses, Gaëtan Vandewoude, de retour d'une tournée en Chine avec Isbells, rêve de rencontrer les Red Hot Chili Peppers (c'est à cause d'eux qu'il a commencé la batterie à 15 ans) et de jouer un morceau avec la bande à Anthony Kiedis... Pas gagné dans ce qu'est devenue l'industrie musicale.

J.B.

Nos partenaires