Paul McCartney - McCartney **** / McCartney II

04/08/11 à 11:07 - Mise à jour à 11:07

RÉÉDITIONS | Difficile de le nier: autant la discographie solo de John Lennon bénéficie d'une aura régulièrement époussetée, autant celle de Paul McCartney a parfois du mal à être évaluée à sa juste valeur.

Paul McCartney - McCartney **** / McCartney II

RÉÉDITIONS | Difficile de le nier: autant la discographie solo de John Lennon bénéficie d'une aura régulièrement époussetée, autant celle de Paul McCartney a parfois du mal à être évaluée à sa juste valeur. Question de mythologie "beatlesienne" sans doute: on n'a pas fini d'opposer la figure de martyr rebelle de Lennon à celle soi-disant plus lisse du poli McCartney. La réédition de ses 2 premiers albums solos vient cependant un peu compliquer la donne. Sorti quelques jours avant Let It Be, le dernier album des Beatles, McCartney tient de la bulle d'air salvatrice. En plein psychodrame, McCartney s'enferme et commence à composer pour lui, jouant de tous les instruments. Amer, déprimé, le bassiste va chercher dans le bonheur familial une légèreté mélodique miraculeuse, aérienne sans être forcément niaise (Maybe I'm Amazed). Dix ans plus tard, en 1980, rebelote. Cette fois-ci, c'est à l'aventure avec les Wings que McCartney met un terme. Il se cloître à nouveau, mais en emportant cette fois-ci des synthés, qui commencent à peine à envahir la pop. Cassant le moule habituel, McCartney II reste 30 ans plus tard une vraie bizarrerie (Check My Machine, Temporary Secretary...). Un coup d'éclat fulgurant, certainement pas parfait, mais dont la liberté insoupçonnée compense largement les faiblesses.

L.H.

En savoir plus sur:

Nos partenaires