Patti Smith rend hommage à Ginsberg à Tokyo

05/06/16 à 09:30 - Mise à jour à 09:29

Source: Belga

"The Poet Speaks" (Le poète parle), hommage musical de la chanteuse Patti Smith et du compositeur Philip Glass à feu leur ami poète Allen Ginsberg, a fait escale à Tokyo samedi avec une traduction originale du romancier japonais Haruki Murakami.

Patti Smith rend hommage à Ginsberg à Tokyo

Patti Smith, Philip Glass et Joe Hisaishi © AFP

Même si le très discret Murakami n'était pas à la conférence de presse de présentation vendredi et n'avait pas de rôle sur scène, les deux représentations exceptionnelles dans la capitale étaient l'occasion pour la "marraine du mouvement punk" de rendre publique son amitié, partagée, pour l'auteur des romans très musicaux "Ecoute le chant du vent", "Flipper, 1973" ou "L'incolore Tsukuru Tazaki".

Les deux s'étaient rencontrés pour la première fois à Berlin, à l'occasion d'une remise de prix à Murakami. Elle avait fait le déplacement exprès.

"J'étais tout excitée, comme une petite enfant", a confié Patti Smith.

Et la chanteuse de se féliciter de la "merveilleuse, passionnante traduction de Murakami".

Un essayiste et figure du monde littéraire japonais, Motoyuki Shibata, a épaulé l'illustre écrivain de l'absurde pour la transcription en langue nippone des textes de Ginsberg.

Féru de littérature américaine, Haruki Murakami est le traducteur en japonais de romans des auteurs américains Francis Scott Fitzgerald, Jerome David Salinger ou John Irving.

Plusieurs de ses propres intrigues prennent place dans les années 1960 et 1970, temps forts de la contre-culture américaine dont Allen Ginsberg et Patti Smith sont les figures de proue.

Alors que le poète de la "beat generation" (mouvement littéraire des années 1950-60), aurait fêté cette année son 90e anniversaire, Patti Smith et Philip Glass amènent leur collaboration itinérante, créée en 2007, pour la première fois au Japon. Dans ce spectacle-hommage, la poétesse déclame ou chante des poèmes de Ginsberg sur un tapis de piano interprété par le musicien.

La traduction de Murakami devait être projetée en simultané sur un écran.

En savoir plus sur:

Nos partenaires