Off: le festival des Nuits du Beau Tas

08/04/15 à 16:15 - Mise à jour à 09/04/15 à 17:08

En marge des fameuses Nuits Botanique, un off prendra place fin du mois. Du 25 avril au 22 mai se tiendra le Festival des Nuits du Beau Tas. Coup de projecteur sur cet évènement alternatif.

Off: le festival des Nuits du Beau Tas

L'affiche du festival des Nuits du Beau Tas. © Nuits du Beau Tas

Tout débute en 2014, une bande de copains musiciens créent une alternative complémentaire et moins commerciale aux Nuits du Botanique. Le défi est de taille et les moyens quasi inexistants. Pour mettre cela en place, ils contactent divers organisateurs alternatifs bruxellois comme le Magasin 4, le Café central, le Bokal royal, le Potemkine, Transonic,.. la volonté est de les fédérer en un festival qui espère, par cette réunion, avoir plus d'impact médiatique. "Tout de suite, les réactions ont été positives de la part de ces organisateurs et de certains médias comme Radio Campus et Radio Panik qui ont soutenu ce festival au nom iconoclaste de Nuits du Beau Tas. Je crois d'ailleurs que ce nom a aussi joué un rôle important", explique Pierre-Jean Vranken, programmateur. Grâce à la débrouille, la volonté mais aussi l'expérience de Pierre-Jean Vranken (programmateur des Nuits du Bota à sa création, dans les années 90), cet évènement a été, à sa manière, un succès. La deuxième édition est donc sur les rails.

A l'affiche

Au total, c'est plus d'une trentaine de concerts qui sont proposés durant ce mois dans plusieurs lieux alternatifs de la capitale. Les styles mis à l'honneur couvrent un large spectre : Noise, expérimental, contempo, free impro, electro, rock indie, psychedelic, garage, ambient, etc. De cette programmation éclectique, on retiendra particulièrement les trois concerts Morton Feldman programmés cette année dont deux dates avec le pianiste philosophe belge Stéphane Ginsburgh, référence internationale en la matière sur le label Sub Rosa.

Sur la vague de l'alternatif

Les Nuits du Beau Tas se situent dans la même veine que plusieurs évènements alternatifs belges. On pense notamment aux Massacrés Belges (vs. Sacrés Belges) ou encore Noise Belgique (vs. The Voice Belgique). Ceux-ci ont permis à des artistes peu ou pas connus de se produire, d'enregistrer et de ce fait, obtenir une meilleure visibilité.

Les évènements commerciaux et formatés ont donc du bon : faire réagir et ainsi voir naitre des lieux où le prospectif et l'expérimental sont au centre des préoccupations. Le public est donc libre de faire ses choix face à des évènements musicaux élargissant leur éventail.

Les Nuits du Beau Tas du 25 avril au 22 mai. Infos et programme complet ici

En savoir plus sur:

Nos partenaires