Nuits Bota: nos 12 coups de coeur

10/05/17 à 17:00 - Mise à jour à 16:49
Du Le Vif Focus du 05/05/17

Alors que les Nuits investiront le Botanique, le Cirque Royal et même l'Église Notre-Dame de Laeken du 11 au 24 mai, voici nos favoris parmi leur programmation quatre étoiles.

Nuits Bota: nos 12 coups de coeur

Gruppo Di Pawlowski © DR

Camille

Le 12/05 au Cirque royal.

Face aux Albin de La Simone et aux Mathieu Boogaerts (tous deux programmés au Grand Salon de concert!), Camille (Dalmais de son nom complet) incarne avec un François and The Atlas Mountains (le 20 mai à La Rotonde) une déclinaison nettement plus moderne, exploratrice et excitante de la chanson française. Après quatre années d'absence sur les planches, la Parisienne retrouve les joies de la scène et présentera son sixième album, Ouï, à paraître le 6 juin.

Bachar Mar-Khalifé présente The Water Wheel

Le 13/05 au Cirque Royal, avec Yasmine Hamdan.

L'an dernier, il se produisait dans le Grand Salon, la plus intime salle des Nuits. Cette année, le formidable pianiste franco-libanais Bachar Mar-Khalifé aura les honneurs du Cirque Royal où il rendra hommage à la légende Hamza El Din. Le joueur de oud et chanteur égyptien, père de la musique nubienne contemporaine, avait, grâce au Grateful Dead, à Joan Baez et à Bob Dylan, émigré aux États-Unis et décroché un contrat d'enregistrement. Sortant en 1968 l'album The Water Wheel. Bachar sera notamment accompagné de la chanteuse Alsarah.

Tindersticks: Minute Bodies and concert

Le 14/05 au Cirque Royal.

Claire Denis, pour laquelle il a signé un paquet de BO, pourrait vous en parler de l'amour de Stuart Staples pour le 7 art. Avec Minutes Bodies, le Tinderstick en chef revisite l'oeuvre de Frank Percy Smith, naturaliste et documentariste britannique pionnier de la microcinématographie qui dévoilait au début du XXe siècle les secrets cachés de notre monde. À partir de ses images, le plus distingué des groupes anglais a recréé un film et en a composé la bande-son. Un ciné-concert mais pas que...

Gruppo Di Pawlowski/Cocaine Piss

Le 14/05 à la Rotonde.

C'est sans doute la soirée la plus barrée de cette édition 2017. L'ancien Evil Superstar Mauro Di Pawlowski, désormais délivré de dEUS auquel il a récemment fait ses adieux, présente le nouveau et dingo disque de son Gruppo. Tandis qu'Aurélie Poppins (bien plus énervée que Mary) et sa Cocaine Piss, le groupe le plus sauvage de Liège, de Wallonie et peut-être même du pays, vous arracheront les tympans avec un album enregistré en compagnie de Steve Albini. Ovaires et contre tout.

Mario Batkovic

Le 14/05 au Grand Salon de concert! avec La Jérôme.

C'est un peu, dans la démarche et l'intensité, le Colin Stetson de l'accordéon. Grand et passionnant explorateur du piano à bretelles (oubliez Yvette Horner), Bosnien de Suisse qui à ses heures perdues donne des concerts dans des stades de foot vides avec le Reverend Beat-Man, Mario Batkovic est le nouveau protégé de Geoff Barrow (Portishead) et de son label Invada Records. Un artiste hypnotisant à la beauté renversante qui aime jouer avec les silences et toutes les possibilités de son instrument. Magique.

Sleaford Mods/Shame/Mark Wynn

Le 16/05 au Chapiteau.

Parental Advisory, mentionne précautionneusement le site Internet du Botanique... Avec les Anglais de Sleaford Mods, les beats rachitiques d'Andrew Fearn et l'énergie punk de son Jason Williamson, préparez-vous à votre lot de fuck, de bastard et de cunt... Entre hip-hop et post-punk, le duo de Nottingham crache à la gueule de la couronne, du politique et des puissants. Avec le rock sombre et intense de Shame (jeune promesse londonienne) et la "branlitude" de l'anti-folker de York Mark Wynn, il serait dommage de résister à cette british invasion....

Shannon Wright/Chantal Acda/Clare Louise

Le 16/05 à l'Orangerie.

Ce sera la Nuit de la femme. Possédée, viscérale, à fleur de peau, réinventée... Clare Louise entame très joliment sa nouvelle vie, en français dans le texte, mise en sons par le Squeaky Lobster Laurent Delforge. L'Anversoise Chantal Acda, dont le dernier album est plébiscité au nord du pays tente une percée en francophones contrées. Et la vénéneuse Shannon Wright passe défendre l'exceptionnel Division et son univers d'écorchée.

Angel Olsen/Ryley Walker/Tim Darcy

Le 17/05 au Chapiteau.

Qu'elle est belle cette triple affiche des labels Dead Oceans/Jagjaguwar (Secretly Group). Le chanteur "davidbyrnien" Tim Darcy prend momentanément ses distances avec Ought entre incantations à la Nico et intonations à la Gordon Gano. Le globe-trotter Ryley Walker qui n'est pas sans rappeler le père Buckley promène son folk bucolique avec des musiciens de jazz. Tandis que l'irrésistible Angel Olsen, héritière de Stevie Nicks et d'Hope Sandoval (Mazzy Star), chante l'amour sous toutes ses formes. Un must.

Jacques/BRNS

Le 17/05 au Cirque Royal.

Si les Bruxellois de BRNS donneront un avant-goût de leur nouvel album prévu pour la rentrée, le surréaliste Jacques avec sa coiffure de punk à l'envers promet aux Nuitards une grande fête bricolo techno. Ce fêlé d'Auberger (c'est le nom que renseigne sa carte d'identité) veut faire danser ensemble les normaux et les bizarres avec sa musique de teuf construite à base d'objets du quotidien. Vous n'imaginez certainement pas ce qu'on peut faire d'un tuyau d'arrosage, d'une mappemonde et d'un bic à quatre couleurs...

Arno/Girls in Hawaii/Melanie De Biasio

Le 21/05 au Cirque Royal.

Avant d'en remettre les clés à la Ville de Bruxelles, le Botanique fait ses tristes adieux au Cirque royal. L'infatigable Arno, les Girls in Hawaii et Mélanie De Biasio (tous deux arriveront à la rentrée avec un nouveau disque) y proposeront chacun cinq de leurs chansons orchestrées par Stéphane Collin et interprétées par l'ensemble Musiques nouvelles, ses cordes et ses cuivres de fanfare. En guise de fil rouge? Dix Marches pour rater la victoire de Mauricio Kagel... Un clin d'oeil non dénué d'humour.

Thee Oh Sees/La Jungle/The Glücks

Le 21/05 au Chapiteau.

C'est l'un des cinq groupes de rock actuels à voir sur scène avant de mourir. Accrochez bien le Chapiteau, la tornade Thee Oh Sees, avec ses deux batteurs et son leader en bermuda, va souffler sur le Botanique et elle passe rarement sans décorner les boeufs. Le rampant et explosif gang de John Dwyer partagera sa soirée avec les Bonnie and Clyde de la côte belge (The Glücks) et les hautement recommandables chamans montois de La Jungle. Arrivez à l'heure.

Chassol "Indiamore"

Le 21/05 à l'Orangerie. Avec Marc Melià et les Mandolin Sisters.

Il aura fallu attendre l'album Big Sun, filmé et musicalement nourri sur les terres de ses ancêtres martiniquais, pour que Christophe Chassol attire en Belgique l'attention sur ses ultrascores et son concept d'harmonisation du réel. Ça sonne très intellectuel comme ça mais le travail et les concerts du Parisien sont avant tout des moments magiques et époustouflants. Au Bota, le pianiste et explorateur reviendra sur son disque Indiamore et vous emmènera en balade sonore et visuelle de Bénarès à Calcutta.

>> Lire également notre interview-fleuve du directeur adjoint du Botanique, Paul-Henri Wauters, qui parle des Nuits, du Cirque Royal, des accusations portées sur le management...

Nos partenaires