Les incontournables Nuits Sonores débarquent à Bruxelles

31/05/17 à 11:17 - Mise à jour à 11:23

C'est donc officiel! Du jeudi 14 au dimanche 17 septembre prochains, les Nuits Sonores se poseront à Bruxelles. Un petit événement: organisé à Lyon depuis 14 ans, le festival est en effet rapidement devenu une référence dans le monde des musiques électroniques. Un incontournable du circuit au même titre que le Sonar barcelonais par exemple.

Les incontournables Nuits Sonores débarquent à Bruxelles

© www.nuits-sonores.be

Les organisateurs étaient présents ce matin aux Brigittines pour détailler le programme d'une version bruxelloise, qui se dispersera aux quatre coins de la ville: du Brass à l'AB, du Palais 10 au Heysel à Recyclart, etc. L'idée d'un événement nomade en rappelle d'autres. Il y a quelques semaines, le festival Listen lançait lui-même sa seconde édition par un circuit dans la ville. À l'automne, le Brussels Electronic Marathon, inauguré l'an dernier, devrait également opérer selon le même principe.

S'il y a de la place pour deux, il y en a bien pour trois? Dans une ville comme Bruxelles, cela serait assez sensé. D'autant que les Nuits Sonores ont été parmi les premiers à imaginer la formule, inaugurant une nouvelle génération de festivals qui ne se sentent plus obligés de planter leur chapiteau au milieu d'un champ. À la place, l'idée est celle d'un festival urbain, qui fait de la ville un vaste terrain de jeu.

On s'en est rendu compte encore le week-end dernier, en se rendant sur place, pour prendre la température. Pour sa quinzième édition, les Nuits sonores ont à nouveau attiré la grande foule, dispersant ses scènes et ses activités dans la ville, entre Rhone et Saône. Il est loin le temps où "Lyon passait pour la capitale française de la répression des musiques électroniques", sourit le programmateur Pierre-Marie Ouillon. C'était l'époque Raymond Barre, ancien Premier ministre, et maire retors de Lyon. En 2001, il cédera la place au socialiste Gérard Collomb. Deux ans plus tard, les Nuits sonores lanceront leur première édition...

Idéal européen

Aujourd'hui, l'élu, rallié de la première heure du projet Macron, est le nouveau ministre de l'Intérieur. Au même moment, les Nuits sonores mettent un pied dans la capitale de l'Europe. Appelez ça une conjonction des astres. Il faut dire que le festival a l'idéal européen chevillé au corps. Il le montre dans de nombreux ateliers, conférences, organisées lors de l'événement. Car les Nuits débutent dès la... journée. Et ne se contentent pas de la musique. Aux Subistances - un ancien couvent XVII reconverti aujourd'hui en "laboratoire artistique" -, par exemple, la halle organise des débats tandis que le radio lab scrute les manières de reprendre en main les Internets. C'est aussi là qu'a lieu le focus sur la scène musicale alternative portugaise, et qu'est organisé un mini-festival pour les kids.

Le gros beat qui tache, il faut le chercher de l'autre côté de la ville. Dans le quartier de la Confluence, les Nuits ont investi la Sucrière, ancien bâtiment industriel reconverti en espace culturel, dont le décor reste marqué par deux énormes silos. Ce jour-là, c'est notamment Nina Kraviz qui mène la danse: le festival lui a donné "carte blanche" pour trousser la programmation de l'après-midi/début de soirée.

Enfin, le soir, ce sont les anciennes usines Fagor-Brandt qui servent de point de chute aux festivaliers. C'était la première fois que les Nuits sonores investissaient la friche industrielle, où ont travaillé jusqu'à 2000 personnes dans les années 80. Terrain de jeu énorme, il propose trois scènes pour une affiche hétéroclite. Les rêveries techno de Floating Points, la techno-kermesse-dawa d'Omar Souleyman, la house sentimentale de Fatima Yamaha, le (free) jazz de Pharaoh Sanders... Tous les beats sont dans la nature.

Nuits Sonores & European Lab Bruxelles, du 14 au 17 septembre 2017.

Avec Motor City Drum Ensemble, Modeselektor, Bambounou, Moscoman, Leon Vynehall, Africaine 808, L'Or du Commun, San Soda, Pablo Valentino, The Hacker, Haring, Kong, Deena Abdelwahed, Khidja, Gratts, DC Salas...

Infos, tickets: www.nuits-sonores.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires