Le rock, musique de sadiques, toxicos et immoraux

21/02/11 à 19:46 - Mise à jour à 19:46

Les autorités d'Ouzbékistan ont lancé ce lundi une campagne particulièrement virulente contre le rock et le rap, deux styles musicaux importés d'Occident et dépeints comme des musiques sataniques conduisant les jeunes à une "dégradation morale absolue".

Le rock, musique de sadiques, toxicos et immoraux

© EPA

L'Ouzbékistan a lancé lundi une campagne contre le rock et le rap, en diffusant un documentaire où cette musique a été dénoncée comme étant propre au sadisme, à la toxicomanie et à l'immoralité.

Le film Musique et calamité diffusé par l'une des principales chaînes de télévision ouzbèke, Youht TV, avertit notamment de l'"influence destructrice du rock occidental et du rap qui s'approchent comme des nuages noirs au-dessus de la tête de la jeunesse ouzbèke". Reprenant le style de la propagande soviétique, le documentaire rappelle que "la musique rock est née des rituels de chasse africains" et que "le rap a été inventé par des détenus en prison, c'est pourquoi les chanteurs de rap portent un long et large pantalon". "Cette musique de Satan a été créée par les forces du mal pour amener les jeunes dans les pays occidentaux à une dégradation morale absolue", affirment les auteurs du film.

Selon le documentaire, même des recherches scientifiques portant sur les effets de la musique sur la santé ont prouvé que le rock et le rap étaient des tickets pour la mort, alors que la musique classique pouvait guérir toutes les maladies.

L'Ouzbékistan est le pays le plus dense en population d'Asie Centrale, avec ses 28 millions d'habitants dont 90% sont musulmans. Le gouvernement laïque de cette ancienne république soviétique, qui se méfie de l'idéologie extrémiste religieuse comme des "excès de la démocratie occidentale", a haussé le ton ces derniers mois face à des importations culturelles en provenance de l'étranger.

Focusvif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires