Le festival FrancoFaune, une leçon d'écologie musicale

08/09/16 à 14:29 - Mise à jour à 20:58

Source: Focus Vif

Pour la troisième année consécutive, le FrancoFaune s'apprête à investir différents lieux de la capitale, en misant toujours sur la biodiversité, l'originalité et la découverte artistique.

Le festival FrancoFaune, une leçon d'écologie musicale

Le festival FrancoFaune met en avant des artistes de différents styles et pays. © FrancoFaune

C'est bien connu, pour qu'un projet aboutisse sur une réussite, le plus important est d'avoir une idée de base accrocheuse. Et le festival FrancoFaune, qui nous promet de la "biodiversité musicale" et des "espèces musicales en voie d'apparition", semble tenir le bon bout. Des principes en opposition avec le positionnement actuel de nombreux évènements musicaux en Belgique selon Florent Le Duc, directeur du festival: "Ce qu'on veut, c'est sortir de ce formatage qu'on peut entendre en radio ou dans certains festivals et redonner de la place à la diversité en musique et en francophonie."

De la diversité, il y en a à tous les étages dans cet assez jeune festival, héritier du Rallye Chantons français, rénové en 2014. Dans les genres d'abord, qui sont les plus variés possibles, allant du rap au rock en passant par la pop, le jazz et bien d'autres. à l'affiche, quelques artistes confirmés comme Daan ou Daran, mais surtout un lot de découvertes internationales et belges, parmi lesquelles les Liégeois de Dalton Telegramme ou Roméo Elvis, qui rappe beaucoup sur sa ville de Bruxelles. La part belle est aussi faite aux nouveaux talents mis en avant par le Parcours FrancoFaune. Ancienne Biennale de la chanson française, ce tremplin permet cette année aux trois groupes ou artistes Fou Detective, Mathias Bressan et Mathilde Fernandez, de bénéficier d'un coaching professionnel avant de se produire plusieurs fois lors du festival. Au programme, travail sur la scénographie, ateliers écriture-musique-chant mais aussi... yoga. Il paraît que ça resserre les liens.

De diversité, il en est toujours question dans le choix des lieux de concert, répartis dans neuf communes de la capitale, de Laeken à Etterbeek, mais également dans la variété des évènements proposés. Au festival FrancoFaune, pas question de simples concerts pendant 11 jours. Il y aura de nombreuses soirées spéciales, à commencer par celle d'ouverture, consacrée aux Secrètes Sessions. Secrètes parce que le public ne sait pas ce qu'il va voir. Pour cette unique soirée, les artistes participant au festival seront répartis en groupes et auront seulement trois jours pour écrire, composer et enregistrer une chanson qui ne sera jouée qu'une seule fois lors de la soirée d'ouverture. Des membres de MLCD, Roscoe, BaliMurphy, Von Durden et bien d'autres seront de la partie en plus des artistes de l'affiche. En 2014, le mélange de Shiko Shiko, Château Brutal et Billions of Comrades avait donné ceci:

Autre temps fort du festival, les soirées Carte Blanche, attribuées cette année à Daan, pour faire le lien avec nos amis du nord du pays, et à Roméo Elvis qui incarne la scène et le public jeune et hip-hop de la capitale. Ces Cartes Blanches sont l'occasion pour les artistes qui les détiennent de sortir de leur setlist habituelle, de se faire plaisir et d'inviter d'autres artistes sur scène, créant de nouveau un concert totalement inédit. On retient aussi un concert de Nicolas Michaux dont le lieu sera tenu secret jusqu'au dernier moment et une soirée "Noir c'est Noir", sorte de soirée pyjama pendant laquelle les auditeurs écouteront le vinyle de L'Ecole du micro d'argent d'IAM complétement dans le noir. De quoi réaliser le souhait des organisateurs de "sortir des zones de confort et des idées reçues", aussi bien pour les artistes que pour le public. Enfin la soirée de clôture au Botanique sera entièrement consacrée au Québec, très fortement représenté à l'affiche du festival cette année. Ces 11 jours de festival se refermeront donc sur des prestations de Louis-Jean Cormier et de la rockeuse Salomé Leclerc.

Enfin, l'autre maître mot de cette édition sera simplement l'amour. Celui qui permet de se retrouver ensemble dans des lieux et des expériences inédites, celui qui rassemble des artistes parfois très différents et leur fait donner vie à de belles choses. L'amour de la musique libre.

Les 35 concerts du festival FrancoFaune se dérouleront du 6 au 16 octobre prochain dans 11 lieux de Bruxelles. Pass à 35€, une soirée entre 5 et 15€ et certains concerts gratuits. Infos et réservations sur le site du festival FrancoFaune.

Nos partenaires