In my hard drive #5: ambitieux, pas prétentieux

23/11/11 à 13:12 - Mise à jour à 13:12

Spotify ou pas, funk, reggae, soul, house, metal... Chaque semaine, Deejay Kwak partage ses good vibes du moment.

In my hard drive #5: ambitieux, pas prétentieux

C'est parce que, voyez-vous, ce qui entraîne l'enthousiasme général, me laisse généralement sceptique. Donc, le buzz sur Spotify, le site de streaming suédois que le monde entier nous envie (si j'en crois l'émoi 2.0 suscité par son arrivée en Belgique) me rend perplexe. Le catalogue proposé est très large, certes. En pratique, ma découverte de l'album d'Anthony Joseph and The Spasm Band ou de Karma To Burn est interrompue tous les deux morceaux par la voix suave de la publicité. Ça me chiffonne. On me dit: "paies, tu n'auras pas la pub". La belle affaire... J'ai payé pour dix téléchargements, acheté un morceau de stoner rock et l'on m'annonce qu'il me reste quatre téléchargements disponibles (soit cinq téléchargements passés au bleu). Et j'ai quand même eu la pub... Une pub pour The Subs, qui est proche du stoner comme Madonna l'est du hardcore newyorkais. Repub deux morceaux plus tard pour Hooverphonic... Si, au moins, ils proposaient de la réclame ayant un rapport avec mes choix musicaux... Je ne dois pas avoir compris grand-chose, je suppose... Sceptique, je reste... D'autant que:

les rémunérations pour les artistes s'annoncent faiblardes. la notion d'échange et de conseil avec le disquaire disparaît. La mort du petit commerce... de rapides recherches sur des morceaux rares (mais pas trop) m'ont mené au néant. les morceaux achetés sur le site ne sont pas lisibles par mon logiciel de deejaying.

Wait and see, donc...

Anthony Joseph. Un griot des temps modernes. Pas un vil flatteur, non, un conteur. Entouré d'un groupe, The Spasm Band, il déclame ses histoires, ses pensées, sur fond de revue de la black music des soixante dernières années. Afrobeat, blues, jazz, funk, rock, tout passe en revue; l'album est produit par Malcolm Catto (le batteur de Quantic), un expert en la matière. C'est ultra-groovy, fascinant par moments, vaguement sophistiqué, certainement élégant. Ambitieux.

 

Anthony Joseph 'Griot' (Long Radio Edit) by heavenlysweetness

Ambitieux comme l'album du producteur suisse Dimlite à paraître sur Now Again Records. Entre krautrock, electronica bien sentie et scène "beat" dont il réfute l'existence (écouter l'interview conduite par Lefto), le Suisse oscille dans un spectre qui n'appartient qu'à lui-même, imposant ses ambiances désenchantées, musique d'un road-movie encore à réaliser. Burné, singulier, entier, imagé. Ambitieux mais pas prétentieux.

La citation de la semaine vient d'un titi parigot. "J'm'en suis toujours battu la race de toutes ces modes de branquignoles qui ne suivent plus la tendance quand faut s'acheter des roubignoles." Soklak possède une verve à la Audiard dont il est certainement, comme moi, grand fan, un vocabulaire à faire rosir la bien-pensante et à ne pas glisser entre toutes les oreilles. La mise en son "à l'ancienne", entre boom bap façon nineties et productions plus jazzy, fait le boulot. La gouaille du garçon, entre egotrip rigolard ("Cabron"), constats incontestables ("la malle") et storytelling hilarant ("Gauloise") font le reste. C'est frais.

Dans le paysage rapologique français actuel globalement insipide, il fait franchement bande à part tant sur le fond que la forme. C'est amplement suffisant pour m'inciter à lui jeter une oreille.

L'aventure Fania Records fut une lame de fond latino dans le New York du début des années 70. La Caraïbe et l'Amérique Latine mettant à leur sauce la soul et le funk, à l'époque, c'est tout à fait neuf musicalement, on appellera cette musique "la salsa". Un coffret de 4 CD (classés par styles, latin funk, boogaloo, latin disco) vient de sortir avec force notes et photos. Une bonne approche pour qui ne connait pas les disques du label qui avait dans son écurie d'immenses artistes comme Celia Cruz, Hector Lavoe ou Ray Barretto. Autant d'énormes talents. Là encore, le catalogue est immense. Allez, je vous laisse, je vais chez le disquaire.

Quoi que vous fassiez, faites-le bien. En vous souhaitant une excellente semaine.

Deejay Kwak

En rotation lourde cette semaine

+/ Anthony Joseph & The Spasm Band: Rubber Orchestras (Heavenly Sweetness) / spoken words -afrobeat-soul
+/ Dimlite: Grimm Reality (Now Again) / beats-melancolia-abstract-baroque
+/ Soklak: Maow Airlines (Maow Records)/ hip hop
+/ Grems & Noza: Algèbre 2.0 (Editions Populaires) / hip hop
+/ De Puta Madre: Une ball dans la tête réédition vinyle (9MM)/ hip hop
+/ Emanative & Ahmed Abdullah: Lions of Judah Four Tet edit (Brownswood) / jazz - house
+/ Karma To Burn: Almost Heathen (Spitfire)/ stoner rock
+/ Various: El Barrio 4CD Boxset (Fania) / latin-funk-disco

Nos partenaires