Hello Play, récupération de la culture ou vraie vitrine aux artistes?

07/11/14 à 10:26 - Mise à jour à 03/03/16 à 10:43

Source: Focus Vif

Après Red Bull, voici une deuxième marque prête à investir de manière durable dans la scène électronique locale. Derrière Hello Play se cache en effet Hello Bank!, la branche "mobile" de l'une des principales banques du pays.

Hello Play, récupération de la culture ou vraie vitrine aux artistes?

© captures d'écran www.helloplay.be

S'il fallait encore une preuve que les musiques en général, électroniques en particulier, sont un bon vecteur de marque, il suffit de se pencher deux secondes sur la nouvelle initiative baptisée Hello Play. Son lancement officiel aura lieu le 12 novembre prochain. De quoi s'agit-il? Tout simplement d'une nouvelle plateforme "collaborative". Un site Web qui projette ni plus ni moins de devenir le point de rencontre pour tous ceux qui, en Belgique, s'intéressent de près ou de loin à la scène électro. La version beta de helloplay.be donne déjà une idée de ce qu'on pourra y trouver: un agenda, des actus brèves (une interview de The Magician, cinq coups de coeur à ne pas louper lors de la prochaine I Love Techno, un bref éclairage sur la nouvelle scène sud-africaine...), une webradio, des playlists... Des vidéos exclusives aussi comme un live de 30 minutes des Subs. Pas mal de contenu donc, et la volonté de développer l'interactivité dans la foulée. Ce sera par exemple le cas lors de la soirée de lancement qui aura lieu ce même 12 novembre à Recyclart. Elle proposera, notamment, des sets d'Amon Tobin, ou encore Pomrad, qui seront diffusés en streaming sur le site. Du moins tant que le hashtag #helloplay sera suffisamment partagé par les internautes sur les réseaux sociaux. Si le niveau de la jauge tombe trop bas, la retransmission sera interrompue!

Après Red Bull (et le site Elektropedia), voici donc une deuxième marque prête à investir de manière durable dans la scène électronique locale. Derrière Hello Play se cache en effet Hello Bank!, la branche "mobile" de l'une des principales banques du pays. Pour ce faire, elle a décidé de s'appuyer notamment sur l'expertise de Digizik, actif depuis un moment dans l'organisation de soirées, et surtout dans la mise au point de dispositifs qui allient musique, réseaux sociaux et branding. Certains ne manqueront évidemment pas de tiquer devant la récupération d'une culture, un temps subversive. Hello Play promet pourtant d'offrir une vraie vitrine aux artistes. Et comme la musique ne paie plus, et que les pouvoirs publics semblent se retirer du jeu...

En savoir plus sur:

Nos partenaires