Dour J1: Lâchez le Fauve

18/07/13 à 22:39 - Mise à jour à 22:42

Le collectif français communie avec son public mais commence déjà, avant même d'avoir sorti son premier album, à taper inlassablement sur le même clou. Mouai.

Dour J1:  Lâchez le Fauve

Fauve © DR

≠ Yo. On voulait vous l'annoncer officiellement: on a décidé de monter notre propre structure (FAUVE CORP) pour nous permettre d'être notre propre label et de faire plein d'autres trucs genre fabriquer des fusées ou presser de l'huile de colza. L'idée c'est de continuer en solo comme on a commencé et de trouver juste une distribution (= mettre les disques dans les bacs, le digital, etc.) adaptée pour le premier album - qu'on est en train de taffer. Parce que ouais ça commence à devenir compliqué de trimballer des cargaisons de CD à Massy et de se faire livrer les vinyles au Carrefour Market d'en bas. On va probablement en chier un peu... C'est vrai qu'en licence ça aurait peut-être été plus simple. Mais on se dit ce serait trop con de pas la tenter. On dormira quand on sera morts (jamais). Ça va être fun. Big bisous. FAUVE ≠

Une heure à peine après avoir posté, via mobile, cette petite info sur Facebook, Fauve avait déjà le droit à 3129 " personnes aiment ça " et 139 commentaires sur son Facebook. Il a beau rapidement nous les briser avec ses textes de pauvre torturé borné premier degré (eh mec, prends du recul), le collectif français a touché à quelque chose. Communique et communie avec son public. Il y a un truc super irritant chez ces mecs. Cette impression qu'ils veulent dire à tous les jeunes déprimés encore un peu optimistes et idéalistes ce qu'ils rêvent d'entendre. Genre : " tu as seize piges, j'approche de la trentaine mais moi aussi, je suis malheureux et je crève à petit feu dans ce monde affreux. Allez, on va s'en sortir. " Il n'y a pas grand chose à reprocher à la bête. C'est plutôt bien tourné. Joué. Et il y a de l'énergie. Mais les envolées à la Saez donnent envie de fuir et la recette s'essouffle vite. Fauve est parti pour un carton. Blizzard, vous avez dit blizzard...

En savoir plus sur:

Nos partenaires