Django Bingo

14/05/12 à 17:47 - Mise à jour à 17:47

Ce dimanche soir aux Nuits Botanique, Django Django a fait transpirer la Rotonde à grands coups de pop dansante et inventive à souhait. Bingo.

Django Bingo

© Olivier Donnet

C'est qu'on l'avait déjà fameusement usé, notre disque de Django Django. Sorti en janvier dernier, le premier album des Écossais mélangeant surf, électro et disco n'a pas mis longtemps avant de devenir notre album favori du moment. On attendait donc avec impatience la confirmation sur scène. Et c'est désormais chose faite.

Avant de passer aux choses sérieuses, c'est Devin qui s'occupe de la première partie du soir. Le groupe new-yorkais, emmené par un sosie svelte de Brian Wilson, fait dans le rock rétro, empreint d'une touche de surf et emballé d'une bonne dose d'énergie punk. Le genre qui ne fait pas dans le chichi et met bien en jambes pour entamer la soirée. Pas original pour un sou mais terriblement bien balancé. À surveiller.

La claque attendue viendra donc de Django Django. Le concert est déjà sold out depuis belle lurette et on en prend vite la mesure: après avoir fait les provisions au bar, pas question de traîner à se faufiler à l'intérieur sous peine d'être relégué au fond de la salle, pleine à craquer. Dès les premières notes de leur Introduction, le quatuor plante le décor, planant et dansant à la fois. Il y a quelque chose de tribal dans les chansons de Django Django, qui vous prennent directement aux tripes dans un grand élan de transe collective. Le groupe hypnotise petit à petit à l'aide de plus d'un gri-gri (on a arrêté de compter les accessoires bricolos utilisés tout au long du concert: noix de coco, ressorts en tout genre...), mais quand il balance sa version copieusement rallongée de Waveforms, il n'en faut pas plus pour que la Rotonde explose. Les harmonies vocales piquées au Beta Band -dont le frère du claviériste n'est autre que le batteur de Django Django-, les bidouillages électro à l'infini et les riffs de Telecaster dignes d'une B.O. de Tarantino auront vite fait de nous achever. Seul regret, cette version remaniée du single Default qui a eu raison de son côté percutant. À part ça, un sans-faute qui annonce un avenir bien radieux pour Django Django...

Kevin Dochain

Django Django sera au Pukkelpop le 16 août prochain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires