Björk justifie maladroitement pourquoi elle a écourté sa tournée

11/08/15 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

La chanteuse islandaise, dont la tournée européenne a été écourtée, a confié sur Facebook que l'interprétation de son dernier album qui relate la rupture avec son compagnon, avait été "intense" émotionnellement et qu'elle préparait de nouvelles chansons.

Björk justifie maladroitement pourquoi elle a écourté sa tournée

Björk © DR

"Chanter cet album a été intense et son horloge interne semble différente de celle des autres", confie la chanteuse islandaise à propos de son dernier opus, Vulnicura, inspiré par sa rupture avec son compagnon depuis une dizaine d'années, l'Américain Matthew Barney.

"Cet album a vécu à sa façon, à la fois dans l'urgence dans laquelle il est sorti, et dans cette fin soudaine, qui n'est pas vraiment de ma volonté", écrit dans un message posté samedi sur le réseau social l'inclassable interprète islandaise. "J'espère, au fil des années, avoir gagné assez de points de 'karma de tournée' pour que vous me souteniez pour cela", ajoute la chanteuse qui dit aussi avoir commencé "à écrire de nouvelles chansons".

Le 7 août, elle avait interprété pour la dernière fois les chansons de Vulnicura, son huitième album, au Wilderness festival d'Oxford (Royaume-Uni).

L'agent de Björk avait dans un premier temps expliqué l'arrêt de la tournée par un "conflit d'agenda" indépendant de la volonté de l'artiste. "Björk avait vraiment envie de faire ces concerts" et va "travailler à reprogrammer ces dates annulées dès que possible", avait-il assuré.

La décision, prise à 10 jours du festival La Route du Rock à Saint-Malo (France), qui aura lieu ce week-end, a failli mettre en péril le bon déroulement du festival qui a décidé de rembourser une partie du prix du ticket à ses festivaliers.

Parmi les trois derniers concerts de sa tournée, il avait également le Pitchfork Music Festival à Paris, prévu le 30 octobre, et l'Iceland Airwaves Music Festival à Reykjavik, prévu le 4 novembre.

Avec l'AFP

En savoir plus sur:

Nos partenaires