Armand Van Helden: une machine à tubes au Mirano

09/02/11 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Jeudi soir, les soirées Valentine's Secret invitent derrière les platines du Mirano un monstre du clubbing, l'usine à tubes dancefloor: Armand Van Helden.

Armand Van Helden: une machine à tubes au Mirano

© DR

Autant vous le confesser: on est un peu très fortement excité à l'idée d'aller écouter la grosse sensation de la semaine, niveau clubbing bruxellois, dans un Mirano Continental dont la (duck) sauce peine pourtant à prendre depuis sa réouverture, en décembre dernier.

De fait, Armand Van Helden derrière le DJ booth, c'est pas tous les 6 du mois: le producteur et DJ américain d'origine indo-néerlando-franco-libanaise (!) est, quelque part, à la house music ce que Madonna est à la pop, une usine à tubes dancefloor. De l'accessible à tendance commerciale, parfois putassière, mais toujours bien torché et d'une efficacité d'employé japonais sous amphèts. La quarantaine toute fraîche, Van Helden a le CV rempli de tueries, de l'époustouflant The Funk Phenomena aux électrisants You Don't Know Me ou My My My, en passant par l'un des remixes incontournables des années 90, celui du Professional Widow de Tori Amos. Entre autres...

Récemment, la hit-machine de Boston a produit, avec le Québécois A-Trak, l'énorme et imparable Barbra Streisand, sous l'intitulé volatile de Duck Sauce. Barbra Streisand, qui n'est qu'une nouvelle preuve du talent qu'à Van Helden à apposer son inimitable touche house sur des morceaux fracassants du passé: l'exemple de Koochy, où il dynamite le superbe Cars de Gary Numan, parle de lui-même.

Bref, on se réjouit d'avance, et on salue l'audace (ou l'inconscience, si ça se plante) des mecs de ce nouveau concept de soirées, "Valentine's Secret": pour leur première soirée du genre, ces nouveaux acteurs de la nuit bruxelloise n'ont pas exactement booké le DJ en soldes du coin. Heureusement, paraît-il, que les sponsors ont suivi. Puis l'entrée est à 15 euros, ce qui devrait renflouer une partie des caisses, clairement percées par un Van Helden qui, soyons en sûr, ne débarque pas à Bruxelles contre un bac de bières et une gosette aux pommes.

Armand Van Helden, ce 10 février dès 23h au Mirano Continental. Entrée: 15 euros.

Guillermo Guiz

Nos partenaires