Akron/Family II: The Cosmic Birth and Journey of Shinju TNT

28/02/11 à 15:17 - Mise à jour à 15:17

FOLK | Les Barbus d'Akron/Family dévoilent un album de psyché folk rock cosmique composé à proximité deun volcan japonais. Brûlant.

Akron/Family, Akron/Family II: The Cosmic Birth and Journey of Shinju TNT, distribué par Dead Oceans, 4/5.

Le 17 mai au Musée du Botanique dans le cadre des Nuits.

Akron/Family II: The Cosmic Birth and Journey of Shinju TNT

© D.R.

Il y a des groupes qu'on ne suivrait pas en pleine journée au fond du jardin et d'autres qu'on accompagnerait les yeux fermés, bandés, la nuit, sans savoir où ils veulent aller se promener. C'est une métaphore. Juste histoire de souligner qu'Akron/Family est de ces artistes qu'on peut croire aveuglément. Sur parole. En mai 2009, fans de musiques africaines, les Américains sortaient Set 'Em Wild, Set 'Em Free, un disque honteusement snobé par les tops de fin d'année, distribué en Europe par Crammed Discs, le label belge découvreur de Konono N°1 et de Kasai Allstars. Moins de 2 ans plus tard, Dana Janssen, Seth Olinsky et Miles Seaton, babas déglingués, freak folkeurs rockeurs, se prennent un trip à la fois asiatique et cosmique.

On n'a pas l'impression d'être dans un restaurant chinois en écoutant Akron/Family II: The Cosmic Birth and Journey of Shinju TNT, album dont le titre est aussi étonnant et délirant que la musique. Mais selon Dead Oceans, fin 2009, début 2010, Akron/ Family a exploré le futur du son en écoutant notamment des cassettes de noise japonaise underground. Ce joyeux bordel a d'ailleurs été composé dans un chalet situé près d'un volcan japonais en activité, le Mount Meakan, dans le Akan National Park, sur l'île d'Hokkaido. Il a ensuite été enregistré dans une gare abandonnée de Détroit avec un Chris Koltay dont le palmarès (Liars, Women, Deerhunter, Holy Fuck, No Age...) ne cesse de s'étoffer.

Volcano

Si vous avez les chocottes, Dead Oceans a flippé avant vous et raconte le stress sur son site Internet. Le label aurait envoyé des e-mails et des textos au groupe pendant plus d'un mois. Tous restés sans réponse. Plusieurs deadlines n'auraient pas été respectées et ses demandes d'entendre enfin l'album définitif seraient tombées dans l'oreille de sourds pendant ces quelques semaines. Un beau jour, une grosse boîte brune aurait fini par arriver dans ses bureaux. Tatouée au marqueur noir "Shinju TNT" avec une adresse d'expéditeur à Détroit. A l'intérieur: un diorama très artisanal avec des astronautes et des dinosaures, 4 fragments de chansons, 3 photos, un mot du groupe tapé à la machine à écrire et une tracklist gribouillée au crayon.

De peur qu'il se retrouve sur Internet plus tôt que prévu, le groupe a été jusqu'à déposer lui-même son album chez le presseur de vinyles. Parano? Disons plutôt prudent. A mille lieues de l'audace dont il fait preuve sur ses disques. Freak folk, psychédélisme, prog rock, musiques du monde, ambient acoustique... Comme d'habitude, c'est la grande éruption. Les guitares folles, les voix à tomber, les jams tribales bouillonnent dans le chaudron. Le volcan Akron/Family ne dort jamais. La lave coule déjà au Bota...

Julien Broquet

Nos partenaires