Tintin, le jeu: d'un écran à l'autre

28/10/11 à 15:08 - Mise à jour à 15:08

S'attaquer à Tintin, c'est défier les aficionados du reporter à la houppe. Il est sacré, on ne touche pas à l'enfant de Hergé, le gourou de la ligne claire. Ubisoft a osé.

TINTIN: LE SECRET DE LA LICORNE, ÉDITÉ ET DÉVELOPPÉ PAR UBISOFT, ÂGE 16+, DISPONIBLE SUR PS3, XBOX 360, WII, 3DS, PC. ***

Tintin, le jeu: d'un écran à l'autre

© Ubisoft

Ecrire que le jeu nous a déçus serait exagéré. Il se résume à un film interactif tant les séquences narratives s'y succèdent, les phases (redondantes) de jeux ne faisant que prendre le relais. C'est amusant, addictif pour un enfant de 10 ans qui ne connaît pas Tintin malgré le forcing de parents qui l'incitent à le lire. Et qui ainsi découvre l'univers de Hergé, ou, en tous les cas, son sens du découpage et de la narration. Car pour la forme, c'est tout sauf de la ligne claire. On est ici dans l'imagerie made in U.S.A., avec des phases en 3D et plus encore en 2.5., c'est-à-dire de la vue profilée traitée comme des jeux de plateformes old style où on grimpe, descend, saute, résout quelques énigmes (trop souvent semblables) pour continuer. Plus quelques courses-poursuites pour varier les plaisirs. Tintin et Milou (pour les passages étroits) se succèdent automatiquement, avec des commandes qui répondent de suite aux injonctions. C'est donc facile, un peu trop même, mais au moins le rythme ne s'essouffle-t-il pas.

E.M.

En savoir plus sur:

Nos partenaires