Stations audio: musique maestro!

13/12/11 à 12:49 - Mise à jour à 12:49

Toujours plus populaires, les stations audio sont aujourd'hui capables de diffuser un son de qualité...

L'iPhone peut prendre des photos et stocker des kilos de données numériques. Musique en tête. Aussi les constructeurs de matériel audio lui consacrent-ils désormais une place d'honneur. On ne prête qu'aux riches. N'importe quel baladeur numérique se branche sur une chaîne hi-fi via une simple prise USB. Mais, le succès commercial aidant, iPod et iPhone se voient réserver des "docks", équipés de haut-parleurs et d'un système d'amplification qui en font des diffuseurs musicaux indépendants. Pour en profiter n'importe où, sans écouteurs.

De telles stations se multiplient sur une échelle tarifaire située aujourd'hui entre 50 et... 1000 euros! Avec une qualité sonore, on s'en doute, très variable.

Certains se limitent à une simple boule sur laquelle se plante l'iPod. D'autres ressemblent à un ballon dirigeable ou à des systèmes classiques. Nous avons écouté ces stations dans le calme de notre auditorium où nous avons constaté des écarts considérables. Il en ressort que ces supports ne sauraient rivaliser avec un vrai système hi-fi que l'on peut trouver pour 600 euros-700 euros c'est-à-dire le même prix qu'un bon dock.

Si le prix n'est pas le critère déterminant, il faut alors connaître ses besoins réels. Veut-on simplement poser son iPod pour entendre un peu de musique d'accompagnement? Le Bose SoundDock Portable, le Yamaha PDX13 ou le Sony RDP-X60iP feront l'affaire. Exige-t-on une qualité musicale qui donne envie de s'asseoir et d'écouter? Il faut alors choisir le B&W Zeppelin, le Focal Bird, le Nad Viso One, le Bose SoundDock 10 ou la Denon Ceol.

Quel que soit le modèle choisi, rappelons que le niveau du signal stocké sur l'iPod ou l'iPhone détermine la performance sonore. Le taux de compression a donc une incidence capitale. On a pu, à juste titre, considérer les enregistrements mp3 comme des fast-foods musicaux où le pratique l'emporte sur le qualitatif.

La technologie permet cependant désormais de stocker sur son baladeur ou son téléphone des signaux non compressés ou compressés sans perte (Apple Lossless, apt-X Lossless, WMA Lossless). La copie et l'original finissent alors par se confondre.

Philippe Venturini

En savoir plus sur:

Nos partenaires