IBM vs. Jeopardy: la machine bat l'homme

17/02/11 à 15:17 - Mise à jour à 15:17

O'Future, where art thou? L'ordinateur Watson d'IBM a battu les deux champions du jeu télévisé américain "Jeopardy!", dont le but est de trouver la question plutôt que la réponse.

IBM vs. Jeopardy: la machine bat l'homme

© Sony Pictures

Il est presque déjà loin, le temps où les informaticiens se battaient pour programmer un ordinateur capable de vaincre Garry Kasparov face à un plateau d'échecs. Les ingénieurs d'IBM ont conçu un super-ordinateur, répondant au doux nom de Watson, capable non seulement de donner des réponses, mais également de poser les bonnes questions.

Car c'est là le principe du jeu Jeopardy! qui fait un tabac aux États-Unis: le présentateur Alex Trebek ne pose pas de questions mais donne des réponses. Reste au candidat de trouver la question adéquate. Le défi était donc de taille pour la société informatique: pour résoudre ce genre d'équations, l'ordinateur doit non seulement être capable de décortiquer le langage humain, mais également d'analyser un problème plus ou moins complexe de manière autonome.

Histoire de pimenter l'émission télévisée, la chaîne a réembauché ses deux plus grands gagnants, Ken Jennings et Brad Rutter, chacun vainqueurs pendant plusieurs mois consécutifs. Qu'on ne s'affole pas trop vite pour autant: si Watson a bel et bien remporté la partie, deux manches contre une, l'ordinateur doit sa victoire en grande partie à son extrême réactivité. Pratique pour "buzzer" plus vite que l'éclair...

Ce n'est pas non plus demain que Watson se retrouvera dans toutes les chaumières: avec ses 15 téra octets de mémoire RAM (plus de 4000 fois plus qu'un ordinateur standard actuel), le super-ordinateur occupe une place équivalente à dix frigos... On est néanmoins impatients de pouvoir en ramener un chez soi: fini de se taper des films pourris jusqu'à la fin: Watson la devinera!

K.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires