Duel nomade à Tokyo

04/10/11 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Le dernier Tokyo Game Show déclarait officiellement la guerre entre la Playstation Vita et la 3DS. Attention, avalanche de nouveaux titres!

Duel nomade à Tokyo

© DR

Contrairement à la Gamescom de Cologne qui peinait à livrer de vraies nouveautés gaming cette année, le Tokyo Game Show évoluait tout sourire lors de son grand rassemblement annuel dans la banlieue de la mégalopole nippone. Si la triple catastrophe environnementale de mars dernier n'a pas empêché l'événement de battre son propre record de fréquentation publique, la presse internationale y était toutefois moins présente. Show Must Go On...

Au-delà des titres pour consoles de salon (Dead Or Alive 5, Ninja Gaiden III, Starhawk's Space Combat, Ni No Kuni...) et des jeux pour smartphones/ tablettes qui clignotaient en nombre, on retiendra du plus grand salon asiatique du jeu vidéo le duel de la 3DS de Nintendo et de la PlayStation Vita de Sony. Prévue chez nous début 2012 et pour le 17 décembre au Japon, cette portable ultra puissante à double surface tactile ajoutait à sa playlist de titres déjà croisé à l'E3 Army Corps Of Hell, un Pikmin like démoniaque et Lord of Apocalypse, titre qui devrait rassasier les joueurs en mal de Monster Hunter.

Mizuguchi sur Vita

Au-delà de productions bateau comme Michael Jackson: The Experience HD ou BlazBlue: Continuum Shift II Plus, l'arrivée de Lumines: Electronic Symphony marque les premiers pas de Tetsuya Mizuguchi (Rez, Child Of Eden) sur la nomade de Sony. Le rayon des jeux à tendance indé n'y sera d'ailleurs pas en reste puisque Sumioni jouera aux beat them all arty. Clairement influencé par Okami, ce titre tout en 2D utilisera les capacités tactiles de l'écran de la Vita pour transformer le doigt du joueur en pinceau dessinant des pouvoirs pour son héros. Côté hardware, la PS Vita recevra dès sa sortie un premier périphérique béquille sous forme de batterie externe prolongeant de 5 à 6 heures ses 3 à 5 heures d'autonomie de base.

De l'autre côté du front, Nintendo annonçait également un nouveau périphérique trahissant les lacunes de sa console avec le Slide Pad, un second mini joystick qui viendra se greffer à droite de la 3DS. Gros événement du TGS, l'arrivée d'un Monster Hunter 3G (l'adaptation du volet Wii) et surtout de Monster Hunter 4 sur la nomade de Big N a fait couler les larmes. D'autant que la saga multimillionnaire de Capcom est pour rappel responsable du maintien en vie de la PSP au Japon. Si Shinobi ravivera des souvenirs d'action old school, il était surtout question de jeux de rôle sur 3DS. On retiendra ainsi les annonces de Fire Emblem, Kingdom Hearts: Dream Drop Distance et surtout de Bravely Default: Flying Fairy, RPG de Square Enix dont la direction artistique voluptueuse a été confiée à Akihiko Yoshida, un des illustrateurs fétiches des Final Fantasy. Le tout pour un résultat assez différent des codes graphiques de la saga. Qui s'en plaindra?

Michi-Hiro Tamaï

Retour sur la Kinect nippone

Des 3 grands noms du développement nippon qui avaient annoncé un jeu Kinect l'année dernière, seul Tetsuya Mizuguchi a finalement sorti un jeu (Child Of Eden). Du reste, Codename D de Grasshopper (Suda 51) devient Diabolical Pitch, un titre à mi-chemin entre baston et baseball tandis que Project Draco (du créateur de Panzer Dragoon) reçoit quelques screenshots en plus pour un gameplay de shooter.

Nos partenaires