Dubsmash, c'est quoi cette appli qui cartonne?

11/12/14 à 10:46 - Mise à jour à 11:41

Depuis quelques semaines, de courtes vidéos estampillées "Dubsmash" pullulent sur les murs Facebook. À mi-chemin entre le lipdub et le selfie, l'application a tout pour faire un carton.

Dubsmash, c'est quoi cette appli qui cartonne?

© capture d'écran

Dubsmash, cette application allemande lancée le 18 novembre dernier, est en bonne voie pour être le carton de fin d'année sur les réseaux sociaux. Déjà téléchargée des millions de fois sur l'App Store et Google Play, Dubsmash fait d'ores et déjà partie des mots clés les plus recherchés sur Google. D'abord en Allemagne, puis aux Pays-Bas et maintenant en Belgique et en France: la propagation est fulgurante.

La recette est (extrêmement) simple: on se filme face cam', en mode selfie, en train de mimer de courts extraits de films ou de chansons. Soit ce qu'on a pratiqué toute l'adolescence devant son miroir ou avec les copains. L'immense bibliothèque de sons prédécoupés, constamment alimentée par les utilisateurs, ne fait qu'en faciliter l'utilisation. C'est à l'étape suivante que Dubsmash doit son succès: son intégration est complète avec les différents réseaux sociaux. Il est ainsi aussi facile de partager les vidéos sur Facebook que sur Twitter, Whatsapp, Vine ou Instagram. Et comme le nom de l'application est directement intégré en bas de chaque vidéo, la curiosité de l'internaute a vite fait d'être titillé.

Et ça marche. Et ça pullule. Même Adèle Exarchopoulos (La Vie d'Adèle) s'y met. À peine plus d'une semaine après leur apparition dans nos fils d'actualité qu'on a l'impression de ne plus voir que ça. Et un peu comme avec l'appli Bitstrips il y a un an, on a rapidement envie d'égorger le moindre "ami" qui s'essaie à son tour à la tester. Effet de mode oblige.

Chef ! Oui chef ! @adeleexarchopoulos

Une vidéo publiée par Jeremie Laheurte (@jlaheurte) le

Reste que, comme le soulève le Huffington Post, la question des droits d'auteurs autour de l'utilisation des extraits audio reste floue. Mais comme on est sur Internet, tout que ce n'est pas interdit est autorisé... Non?

En savoir plus sur:

Nos partenaires