Les monologues du vagin

02/05/18 à 21:00 - Mise à jour à 14:07
Du Le Vif Focus du 03/05/18

Avec Dirty Computer, Janelle Monáe revient avec un album pop à la fois plus politique et plus personnel. Mais toujours aussi contrôlé.

"Dirty Computer"

Janelle Monáe est un cas unique. En tout cas au moins sur un point. Sans avoir réellement jusqu'ici obtenu une reconnaissance mainstream, elle a réussi à se faire une place enviable dans la pop culture actuelle. Ses deux albums précédents y ont certes contribué - The ArchAndroid (2010) et The Electric Lady (2013)-, mais pas seulement. Entre-temps, la jeune femme (Kansas City, 1985) a également frayé avec le cinéma -un rôle dans l'Oscarisé Moonlight, et un autre dans Hidden Figures, deux films aux thématiques aiguisées (une love story gay dans le cas du premier; l'histoire "based on a true story" de mathé...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires