Ego trips

17/02/17 à 10:24 - Mise à jour à 10:23

Guillaume Canet n'est pas le premier acteur-réalisateur à se mettre lui-même en abyme dans un film où il se dirige dans son propre rôle. L'exemple le plus réussi avant le sien fut celui de Michel Blanc avec sa Grosse fatigue de 1994. Une comédie grinçante où la célébrité tourne au cauchemar éveillé pour un Blanc accusé de turpitudes qui sont en réalité le fait d...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires