Quatorze prétendants pour le Goncourt 2010

07/09/10 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Une première liste a été dressée par le jury du prix Goncourt 2010, qui sera épurée en trois temps pour en sortir le vainqueur. Dans cette liste, des absents, des poids lourds, et des surprises.

Quatorze prétendants pour le Goncourt 2010

© DR

Les 10 jurés du prix Goncourt ont dévoilé lundi leur première sélection pour le prix le plus convoité des lettres françaises.

Parmi les 14 ouvrages sélectionnés, peu d'inconnus à l'exception peut être de Fouad Laroui pour Une année chez les Français (Julliard) et Thierry Beinstingel pour Retour aux mots sauvages (Fayard). De fait nous ne nous étonnerons pas de la présence des poids lourds de cette rentrée littéraire, parmi lesquels Amélie Nothomb pour Une forme de vie (Albin Michel) et Michel Houellebecq pour La carte et le territoire (Flammarion).

Si surprise il y a, elle vient davantage des absents de cette sélection comme Philippe Forest dont le dernier roman, Le Siècle des nuages (Gallimard) a pourtant été remarqué.

Voici donc la liste des 14 auteurs sélectionnés pour le prix Goncourt 2010, à partir de laquelle deux autres sélections, plus réduites, seront établis le 5 octobre puis le 4 novembre, avant l'annonce du lauréat le 8 novembre prochain chez Drouant:

- Olivier Adam pour Le coeur régulier (L'Olivier);
- Vassilis Alexakis pour Le premier mot (Stock);
- Thierry Beinstingel pour Retour aux mots sauvages (Fayard);
- Vincent Borel pour Antoine et Isabelle (S.Wespieser);
- Virginie Despentes pour Apocalypse bébé (Grasset);
- Marc Dugain pour L'insomnie des étoiles (Gallimard);
- Mathias Enard pour Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (Actes Sud);
- Michel Houellebecq pour La carte et le territoire (Flammarion);
- Maylis de Kerangal pour Naissance d'un pont (Verticales);
- Patrick Lapeyre pour La vie est brève et le désir sans fin (P.O.L);
- Fouad Laroui pour Une année chez les Français (Julliard);
- Amélie Nothomb pour Une forme de vie (Albin Michel);
- Chantal Thomas pour Le testament d'Olympe (Seuil);
- Karine Tuil pour Six mois, six jours (Grasset).

Joffrey Bollée

En savoir plus sur:

Nos partenaires